Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[TEST N°3] SAC TRAIL SALOMON ADV SKIN 12 SET

Publié par David Gueudet sur 30 Juillet 2017, 18:34pm

Catégories : #ARTICLE

[TEST N°3] SAC TRAIL SALOMON ADV SKIN 12 SET

Il y a un peu plus de deux ans, au moment de me lancer sur mes premières courses à pied de plus de 20 kilomètres, j'ai acheté mon premier sac à dos pour le Trail, un sac Kalenji à 30€ avec une poche à eau de 2 litres. Ce sac, il m'a énormément servi depuis, très pratique et fonctionnel, un rapport qualité/prix incroyable. Cependant, je me suis rendu compte l'an dernier sur la Montagn'Hard60 que sur un effort long, il n'est pas idéal car il n'a pas beaucoup d'espaces de rangements différents et surtout, il n'est pas extrêmement confortable. De même, sur des courses courtes, il est assez usant car il bouge pas mal alors que l'on aimerait se sentir plus léger pour avancer un peu mieux.

En bref, c'est un très bon sac pour débuter la course à pied (il m'a servi sur tous mes trails de 20 à 60 kilomètres) ou pour faire de la randonnée sans trop de matériel nécessaire (impeccable pour les 25 bosses ou pour une semaine de randos cool dans les Alpes par exemple). Cependant, désireux de prendre part à des courses un peu plus longues où il y a pas mal de matériel obligatoire à transporter et souhaitant davantage de confort, il m'est apparu indispensable d'investir dans la gamme supérieure.

Voilà pourquoi je suis allé ce samedi au magasin Running Conseil de Pontault-Combault après avoir fait deux tours des 25 bosses avec mon sac Kalenji (soit environ 32 kilomètres et 1700 mètres de dénivelé positif sur le sable et dans les rochers du massif des trois pignons de la forêt de Fontainebleau). Sur les conseils d'Eric, le vendeur, et souhaitant investir pour du long terme et donc de la qualité avant tout, j'ai opté pour le sac ADV SKIN 12 SET de la gamme Salomon.

 

Caractéristiques principales du sac :

  • Poids : 495 grammes
  • Volume : 12 litres
  • Nombreux espaces de rangement.
  • Multiples possibilités d'ajustement du sac.

 

Il s'agit donc d'un sac très léger qui se porte comme un gilet plus qu'un sac, contrairement à mon précédent équipement qui était réglable mais pas autant ajustable au corps.

La capacité du sac est très importante avec de très nombreuses poches. Il y a deux poches zippées en bas auxquelles s'ajoute une grande poche à l'arrière du sac. En plus de cela, il y a plusieurs espaces de rangement en filet : une large à l'arrière qui couvre tout le bas, idéale pour stocker des vêtements (matériel souvent obligatoire en course) ainsi que des plus petites poches sur le bas des bretelles, parfaites pour y mettre un peu de réserves alimentaires.

Ensuite, il y a deux nouvelles poches dédiées au portage des flasks de 500mL (fournies à l'achat), sur les bretelles et enfin, une grande poche arrière principalement étudiée pour la poche à eau d'un litre et demi (non fournie mais que j'ai achetée puisque j'ai l'habitude d'utiliser cela) avec une poche isotherme pour isoler du froid ou du chaud. Le système est différent de la poche à eau de mon ancien sac puisque cette fois, le tuyau sort du sac par le bas, clipsé à la poche et donc facilement détachable.

 

La sortie-test

Photos prises par Franck aux 25 bosses ce dimanchePhotos prises par Franck aux 25 bosses ce dimanche

Photos prises par Franck aux 25 bosses ce dimanche

Quoi de mieux pour tester ce sac en région parisienne que de retourner au circuit des 25 bosses ? Me voilà donc parti pour un troisième tour de 16 kilomètres et 850 mètres de dénivelé positif environ au départ du Parking du Cimétière à Noisy-sur-Ecole. Aujourd'hui, je n'y vais pas seul puisque je vais courir avec Franck et Clément, deux kikoureurs. Nous nous élançons pour une sortie d'environ 2h30, un bon moyen de jauger le confort ou l'aspect pratique de ce nouveau sac.

 

Confort

Le premier critère que je peux évaluer, c'est celui pour lequel je me suis décidé à investir dans un pareil sac, c'est le confort. Je souhaite un sac qui se porte tel un vêtement et non simplement une masse à porter sur les épaules. Quelque chose qui ne devienne pas vite insupportable et qui ne soit pas en permanence en mouvement et en frottement avec mon corps.

Je ne vais pas dire que je ne l'ai pas senti, le sac, pendant cette sortie, avec le poids des différentes composantes emmenées. Cependant, il est clair que les sensations sont incomparables par rapport à mon ancien sac. L'on peut véritablement ajuster le sac selon son profil, le serrer comme l'on veut et il se porte comme un vêtement. Il n'est pas gênant et je me sens très à l'aise dedans, exactement ce que je souhaitais.

En revanche, avec la chaleur du jour et le caractère relativement intensif de la sortie, j'ai bien transpiré dans le dos et le sac a fini bien mouillé à certains endroits mais rien d'affolant loin de là, c'est même tout à fait normal.

En bref, c'est indéniablement un sac confortable qu'il est agréable de porter. Il se maintient et s'ajuste impeccablement avec deux harnais élastiques adaptées au niveau du torse pour relier les deux bretelles et ne permettre aucun balancement des différentes composantes du sac.

 

Hydratation

C'est la fonction première du sac pour l'utilité que j'en ai. Un élément extrêmement important à mes yeux. Je sais qu'aux 25 bosses, l'on boit beaucoup, j'ai consommé plus de 3 litres d'eau la veille lorsque j'ai fait deux fois la boucle. Je décide donc aujourd'hui de partir avec un peu plus d'un litre d'eau plate dans la poche à eau que je place dans la poche isotherme. Je passe le tuyau dans les différents élastiques qui lui sont dédiés.

Globalement, tout est très pratique mais j'ai encore un détail à régler pour mes prochaines sorties puisque je n'ai pas trouvé le meilleur moyen de stabiliser le haut du tuyau pour que celui-ci ne me gène jamais. A étudier donc, en espérant que le sac ait également été parfaitement étudié pour cela. Sur ce premier test, j'ai glissé le tuyau dans différents élastiques pour le bloquer mais il va falloir que je trouve mieux. En revanche, la pipette est parfaite pour moi, bien plus pratique que celle de la poche de 2 litres que j'utilisais avec mon ancien sac, nickel !

De plus, malgré une bonne douceur météorologique, l'eau est restée à la même température pendant toute la matinée, ce qui est exactement ce que je souhaite. Je testerai ultérieurement avec de l'eau un peu plus fraîche.

Outre ce litre d'eau qui a bien tenu pendant les 25 bosses avec les dernières gouttes avalées en toute fin de parcours, je suis aussi parti avec une flask de 500mL d'eau gazeuse pour varier et changer de l'eau plate. Je n'ai pas pris les deux jugeant que je n'en aurais pas besoin pour un tour unique. Evidemment, eau gazeuse oblige, la première gorgée a été un peu remplie d'air mais ensuite, cela a été parfait puisque j'avais juste à saisir le haut de la flask pour prendre la pipette dans la bouche et boire très aisément : c'est très pratique et donc idéal.

En conclusion, les différents supports d'hydratation sont parfaitement adaptés. La poche à eau et les flasks sont très souples et donc facilement maniables. La pipette est très pratique et tout est bien étudié pour que ce soit très simple d'utilisation. Ne me reste qu'à résoudre ce soucis de placement du tuyau pour que tout soit parfaitement fonctionnel.

 

Alimentation

Autre point majeur avec l'utilisation d'un tel sac, c'est la possibilité d'emporter des aliments et qu'ils soient facilement accessibles, à portée de main immédiate. Pour cela, les poches en filet situées sous les poches dédiées aux flasks, sur les bretelles, sont idéales. Ayant également quelques aliments à tester, j'en ai profité pour prendre deux barres et deux pâtes de fruits avec moi. J'ai glissé les deux barres dans la poche de gauche et les deux pâtes de fruit dans celle de droite.

Pendant la course, j'ai très facilement pu saisir les aliments que je souhaitais pour les consommer sans avoir à fouiller dans mon sac. J'ai ainsi pu manger chacun de mes produits alimentaires sans le moindre soucis en remettant chaque fois le petit sachet d'emballage individuel dans les poches à filet d'où je les avais tirés. Rien à redire donc par rapport à cet aspect pour lequel le sac est très pratique et adapté.

 

Port de matériel

Dernier point essentiel, la fonction première de tout sac, le port de matériel. Sur les trails de montagne, il est exigé pas mal de matériel, du matériel obligatoire que nous sommes obligés d'emmener avec nous. De plus, pour n'importe quelle sortie, il y a toujours quelques choses à prendre avec soi.

Ainsi, je place dans la grande poche zippée mon téléphone portable et ma couverture de survie, que je ne prendrai en main qu'en cas de besoin. C'est là aussi que je pourrai ranger ma lampe frontale, ma bande élastique (pour bandage), des gants ou mes clés de voiture notamment, en totale sécurité puisque la poche est fermée.

Je ne place aujourd'hui rien dans la grande poche en filet qui fait tout le bas du sac dans la partie arrière, idéale pour y mettre des vêtements. Ce n'est pas très grand mais il y a bien la place pour un tee-shirt et un collant long en boule au fond et une veste imperméable par-dessus, calée à l'aide de la petite séparation qui se trouve uniquement sur le haut de la poche, en plein milieu. Cela tombe bien, je viens d'en acheter une en prévision de l'Echappée Belle fin août. Mais inutile de m'encombrer avec cela pour les 25 bosses, je testerai la semaine précédant la course pendant mes randonnées dans le Massif de Belledonne.

Enfin, je me sers des petites poches zippées de l'arrière du sac pour y mettre un paquet de mouchoirs (cela sert toujours !) et un sifflet, au cas où. Ne me reste à caser que la polaire pour ce qui est du matériel obligatoire de ma prochaine course citée ci-dessus. Cette dernière, je la positionnerai juste derrière la poche à eau pour qu'elle ne soit pas trop encombrante.

Ce qui est certain, c'est que les très nombreux espaces de rangement permettent de stocker bien des choses, un sac parfaitement adapté à la pratique de Trails de distances comme celles que je fais actuellement ou que je compte faire à l'avenir. Un bon investissement à long terme donc.

 

Conclusion

Il m'est difficile d'évoquer de quelconques points négatifs tant ce sac est parfaitement adapté par rapport à l'utilisation que je compte en avoir. Il est bien plus confortable et complet que mon ancien sac Kalenji. Cependant, son coût est loin d'être négligeable, c'est là que la différence est énorme et il est certain que pour une simple utilisation occasionnelle d'un sac à eau, le premier prix de chez Décathlon est parfaitement adapté.

Pour obtenir ce sac, j'ai déboursé pas moins de 180€ et j'ai rajouté 40€ pour la poche à eau, un véritable investissement. Cependant, nul doute que cela m'était devenu indispensable et que je saurai en faire bon usage. Il va bien me servir ! A voir maintenant si il tiendra longtemps et j'espère bien qu'il ne s'usera pas rapidement si j'en prends bien soin. C'est un équipement qui est loin d'être donné mais tout est adapté, très bien étudié et conçu pour une pratique idéale du Trail.

Une petite vue de dos permettant de visualiser le sac grâce à la photo de Clément

Une petite vue de dos permettant de visualiser le sac grâce à la photo de Clément

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents