Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[23/07/2017] Trail estival du Val de Marne

Publié par David Gueudet sur 23 Juillet 2017, 11:20am

Catégories : #COURSE À PIED

[23/07/2017] Trail estival du Val de Marne

A cette période de l'année, il n'y a plus de courses en région parisienne à quelques très rares exceptions. Du coup, après avoir déjà failli participer l'été dernier, je me lance cette fois pour prendre part pour la première fois au Trail estival du Val de Marne qui a lieu fin juillet dans le Parc Départemental des Marmousets à La Queue en Brie. C'est une course sur un tracé en forêt entièrement plat avec deux distances au choix : environ 10,5 kilomètres ou le double, un 21 kilomètres qui fait parcourir deux fois la même boucle. N'ayant pas spécialement envie de refaire une course plate de plus de 20 kilomètres après l'Oxy Trail fin juin et n'étant pas fan des courses où l'on fait deux fois le même circuit, je m'engage sur le format court.

 

L'avant-course

La dernière course à laquelle j'ai pris part est donc l'Oxy Trail il y a désormais près d'un mois. Depuis, j'ai fait quelques footings avec les collègues, un peu de vélo et quelques tournois de Badminton dont le dernier s'est déroulé le week-end dernier sur trois jours. Je suis aussi allé deux fois au Circuit des 25 bosses dans la forêt de Fontainebleau y compris ce samedi, veille de la course, où je suis parti en solitaire à Noisy-sur-école. 16 kilomètres et 850 mètres de dénivelé positif parcourus dans des conditions d'abord idéales puis sous une pluie fine rendant davantage glissants les rochers. Bien en jambes et accompagné par d'autres coureurs sur le parcours, j'ai fait ma sortie la plus rapide sur ce spot pour cette année en faisant le circuit en 2h30. Je ne l'ai pas fait à l'économie mais je me sens plutôt bien en ce moment.

Dimanche, jour de course, je suis réveillé de bonne heure mais pas d'urgence, le départ n'est prévu que pour 10h et le site de la course se trouve à moins d'un quart d'heure de la maison. Je pars vers 8h30 en direction de La Queue en Brie. J'arrive bien en avance sur place et je récupère mon dossard, le numéro 30.. j'espère que ce ne sera pas mon classement car il est prévu que nous ne soyons que 100 sur le 10,5km.

Je retourne à la voiture pour me préparer. Il fait relativement doux mais pas très chaud et le temps est assez couvert malgré quelques apparitions du soleil, les conditions sont idéales pour courir. Je mets donc mon cuissard court et mon tee-shirt de la Foulée des Brettes, course sur laquelle je retournerai au mois de septembre. Je chausse mes chaussures de route Kalenji car cela devrait être très roulant donc je veux du léger aux pieds malgré que le parcours soit quasiment intégralement sur chemins. Il y a eu de grosses averses hier donc cela devrait être assez humide mais je préfère viser la vitesse en mettant ces chaussures plutôt que d'autres.

Je retrouve Bastien, ancien camarade de fac qui entraîne désormais en marche nordique et.. pratique aussi ! Il vise la victoire aujourd'hui sur la MN qui se dispute sur le même tracé que nous. Il est accompagné de son groupe d'athlètes tous parés pour la marche nordique. Je croise aussi Clément avec qui je suis allé aux 25 bosses il y a quelques semaines et qui était aussi à l'Oxy Trail. Il s'aligne lui aujourd'hui sur le 21km.

La course

C'est sur les coups de 10h que le départ de la course est donné après un briefing de l'organisateur qui nous prévient qu'il est de coutume que des gens se perdent sur le parcours et qu'en plus, il y a eu un débalisage après sa mise en place des flèches sur le parcours... ça promet ! Le lancement de la course est fait un peu à l'arrache mais ça y est, nous nous élançons ! Nous sommes 350 à prendre le départ en même temps car toutes les courses débutent simultanément. Et cela part très vite, les gazelles filent à vive allure.

J'ai l'ambition de faire le meilleur classement possible mais là, c'est clairement injouable de jouer les premiers rôles tant il y a des athlètes affûtés pour se disputer la gagne, aussi bien sur le 10,5km que sur le 21. Je pars tout de même vite dans la première ligne droite mais en laissant filer les premiers, car je sais que deux virages plus loin, il y a une barrière en plein milieu et qu'il faut passer sur les côtés.

Bingo, celui qui est devant moi, écouteurs dans les oreilles, n'a pas repéré cet endroit et nous ralentit complètement en prenant très mal le virage... A la vitesse à laquelle nous allons, c'est très dangereux, je bute sur lui mais surtout, celui qui me suit est bien gêné et tombe à moitié dans le petit fossé. C'est agaçant car en plus, celui qui est à l'origine du problème n'est en rien perturbé par sa trajectoire désespérante.

Peu importe, je le dépasse et je ne le reverrai plus, tant mieux. Je continue de suivre ceux qui me précèdent mais cela cavale fort et il y a encore quelques fusées qui me dépassent facilement. J'ai l'impression de me traîner vis-à-vis d'eux alors que pourtant, ma foulée me semble plutôt pas trop mal. Et l'on ne court pas seulement 5 kilomètres ! Bon ben à moi de faire abstraction des autres et de me concentrer sur ma course car je ne veux pas me griller trop tôt même si j'aimerais faire un bon chrono.

Le parcours est vraiment très agréable à mes yeux, assez varié, c'est sympa. C'est 100% plat mais les pluies de la veille ont amené de nombreuses flaques d'eau qui rendent moins linéaires les chemins. Il y a pas mal de portions un peu boueuses mine de rien. Nous alternons entre des petits chemins en quasi singles et d'autres plus larges. Il y a quelques lignes droites un peu longues et monotones mais elles sont plutôt placées en début de course et nous finissons toujours par tourner dans une section plus sympathique.

Plus cela tourne et mieux c'est pour moi et je suis plutôt servi sur cette course. Il y a pas mal de tournants et à la vitesse à laquelle nous allons, c'est assez exigeant. Sur la première partie de course, je suis entouré de pas mal de coureurs puis je vais être beaucoup plus isolé dans un deuxième temps, gardant en point de mire ceux qui me devancent et laissant à distance celui qui me poursuit.

Nous franchissons alors des passages encore plus spécifiques, des chemins qui ne doivent pas être extrêmement empruntés car la végétation est très difficile à éviter. Les branches et les ronces ornent toute la portion, les jambes prennent de nombreuses griffures et il faut sans cesse baisser la tête et jouer de son épaule pour éviter de se prendre les feuilles dans le visage. C'est particulier mais c'est fun. Je me fais plaisir dans cette partie où il vaut mieux ne pas trop traîner.

Malgré une bonne foulée, je ne suis pas dans une très grande forme mais j'avance bien. Il fait relativement chaud mais pas trop, les conditions sont vraiment impeccables. Je n'ai absolument aucun repère kilométrique et chronométrique donc je file au feeling, en essayant de gérer au mieux au cas où il reste encore beaucoup à parcourir. Le balisage n'est pas très présent et il y a assez peu de signaleurs le long du parcours mais je ne rencontre aucun soucis à ce niveau contrairement à nombre d'autres coureurs derrière nous.

Après une bonne course, je sens que la fin est proche alors que je rattrape un coureur qui n'avance plus bien, sans doute un pépin physique. Je lui souhaite bon courage et juste après ce dépassement, voilà que je me sens beaucoup mieux, comme si mes jambes avaient attendues de doubler quelqu'un pour se libérer. Je finis donc à grandes enjambées, reboosté, les dernières centaines de mètres qui nous mènent à l'arrivée. Je franchis la ligne et je crois entendre "43'07" de la part du chronométreur mais sans certitude. En tout cas, je finis en moins de 45 minutes, ce qui est une plutôt bonne performance pour moi, toujours sans entraînement.

Les sensations étaient plutôt bonnes aujourd'hui même si le coup de boost à la fin me fait penser que j'aurais pu mieux faire. Je n'ai pas trop subi les kilomètres même si je ne me suis pas hyper bien senti sur toute la course mais j'ai beaucoup apprécié le parcours et surtout les passages les plus "techniques". Une organisation limitée mais qui ne me dérange pas. A cette période de l'année, c'est déjà bien de pouvoir trouver une course si près de la maison, je m'en contente largement. En bref, du plaisir et un bon petit défoulement.

[23/07/2017] Trail estival du Val de Marne
Merci à Trace & Route Photos (Marc) pour les photos (malgré la tête que je tire sur celle-là^^)

Merci à Trace & Route Photos (Marc) pour les photos (malgré la tête que je tire sur celle-là^^)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents