Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[19/03/2017] TOURNOI BCCB - AOST - TBAC

Publié par David Gueudet sur 19 Mars 2017, 21:57pm

Catégories : #BADMINTON

Rencontre amicale BCCB - AOST - TBAC

4ème Tournoi Adultes

Dimanche 19 mars 2017

[19/03/2017] TOURNOI BCCB - AOST - TBAC

Pour la quatrième année consécutive, nous organisons avec la section de Badminton de Saint-Thibault un tournoi amical mixte de doubles. L'objectif est de permettre à un maximum de membres de chaque club de rencontrer des joueurs qu'ils n'ont pas l'habitude de jouer à l'occasion d'une compétition conviviale. Cette année, nous accueillons en plus quelques joueurs du club de Torcy pour une rencontre à 3. Nous comptons pas moins de 56 participants, soit 28 paires réparties dans 4 poules de 7.

Quelques statistiques rapides, 19 filles prennent part au tournoi contre 37 garçons. Nous recherchons une mixité la plus importante possible bien qu'il ne soit pas toujours aisé d'attirer de nombreuses filles dans une compétition. Cela nous permet de compter 19 paires mixtes sur 28, ce qui est pas mal. Nous recevons 26 joueurs de Saint-Thibault tandis que nous sommes 23 croisséens à jouer et Torcy aligne 7 joueurs pour sa première participation, le président du club évoluant dans une paire complètement mixte avec une badiste de Croissy.

De mon côté, j'ai à coeur de faire un bon résultat, d'autant que je suis allé en finale avec Sandrine l'année dernière à Saint-Thibault et que la dernière fois que la rencontre a eu lieu à Croissy comme cette année, à la Salle Polyvalente de l'Orangerie, je l'avais emporté, avec Julie, pour notre première association en compétition.

Cette année, je suis associé à Marie-Jo ! Peu importe avec qui je me retrouve, je pars avec des ambitions, en essayant de tout donner mais en tâchant de ne pas mettre trop de pression sur ma partenaire, ce qui n'est pas toujours évident et j'en ai bien conscience. Ma motivation est aussi importante que pour tout tournoi, officiel ou non. Je suis là pour m'amuser mais aussi pour aller le plus loin possible et pourquoi pas m'imposer.

Phase de poules

Poule B

Match 1

Nous l'ignorons mais nous débutons contre nos adversaires les plus redoutables, une paire qui terminera demi-finaliste de la compétition. Il s'agit de deux théobaldiens, Laura et Eric. Il s'avère que j'ai déjà joué contre Eric à Croissy puisqu'il était mon adversaire en finale il y a deux ans, associé à Sylvia.

Pour toute la phase de poules, les matches se jouent en deux sets gagnants de 15 points. La première manche est disputée mais nous nous faisons légèrement malmener face à une paire qui a déjà disputé et gagné un match. Nous, nous sommes froids. Nous laissons filer trop de points et nos adversaires trouvent régulièrement la faille, 15-10 pour eux.

A l'issue de ce premier set, je décide de proposer à Marie de changer fondamentalement notre stratégie. Nous arrêtons de jouer en double classique et nous nous mettons en formation de mixte. Ainsi, Marie joue devant près du filet et je m'occupe de l'arrière du terrain. Nous n'avons pas l'habitude de jouer ensemble mais si nous voulons faire quelque chose aujourd'hui, il est indispensable de prendre le dessus tactiquement sur nos adversaires.

L'effet est immédiat, nous dominons nettement le début de deuxième set et parvenons à prendre un net ascendant. Nous sommes bien mieux en place et moins surpris par le jeu des théobaldiens. Laura et Eric perdent en efficacité tandis que nous sommes bien plus présents et apportons davantage de répondant. Je peux plus facilement m'exprimer et nous prenons le dessus, 15-8.

Je reste méfiant, tout va se jouer dans le troisième set. Nos adversaires vont forcément réagir et nous aurons du mal à dérouler autant qu'en première manche. Effectivement, c'est un peu plus serré mais nous maîtrisons globalement bien notre sujet. Outre quelques fautes, nous sommes bien plus incisifs. Nous prenons un avantage décisif et concluons, 15-11 en notre faveur.

 

Match 2

Tout au long de la phase de poules, nous jouons à intervalle assez régulier mais avec chaque fois un temps de pause assez conséquent qui est assez perturbant car nous nous refroidissons avant de rejouer contre des paires qui ont joué plus de rencontres que nous. C'est encore le cas pour notre match suivant contre deux croisséens, Mikaël et Jean-Louis. Et il s'avère que Mikaël est le fils de Marie-Jo, ma partenaire.

Je connais bien nos adversaires et je sais qu'à tout moment, nous pouvons largement prendre le dessus. Le match se déroule sur un faux rythme mais nous jouons globalement pas mal malgré quelques erreurs ou quelques bons coups adverses. Victoire sens trembler en deux manches, 15-9 / 15-6 avec une fin davantage positive.

 

Match 3

Troisième rencontre et troisième club différent en face étant donné que nous jouons cette faire contre une paire de Torcy. Nouveau mixte comme toutes les équipes de Saint-Thibault que nous affrontons, contrairement aux paires masculines de Croissy qui constituent notre poule. Ce sont Nicolas et Marjolaine que nous avons désormais face à nous.

Nicolas, j'ai déjà joué contre lui à l'occasion des rencontres amicales avec Torcy. Il cogne bien mais dans le jeu, je suis censé prendre l'avantage face à lui. Mais cela s'annonce être un match compliqué à gérer.

Effectivement, l'entame est disputée mais nous réussissons à faire déjouer nos adversaires pour prendre quelques points d'avance. Nous menons suffisamment pour conclure sans trop de mal, 15-10. La deuxième manche est elle aussi nettement en notre faveur même si nos adversaires restent dans le coup. Nous éprouvons quelques difficultés pour terminer le match mais nous y parvenons finalement, 15-12. Un bon succès face à une paire tout de même pas si évidente à manoeuvrer.

 

Match 4

Sur le papier, ce n'est pas la rencontre que je crains le plus face à Jean-Luc et Christophe de Croissy. Je les connais mais en fin de compte, j'ai très peu joué avec Jean-Luc jusque là et Christophe ne vient pas très souvent donc je pars finalement un peu dans l'inconnue.

Il s'avère qu'il s'agit en fait d'une rencontre particulièrement tendue. Marie est assez stressée, les échanges sont courts et personne ne réussit à prendre un véritable ascendant. C'est très disputé mais aussi très haché et nos adversaires réalisent des coups très surprenants. Le jeu est difficile à lire ! Si bien que nous perdons le premier set, 15-13.

La tension est toujours très présente dans le deuxième set. Nous sommes davantage maîtres de la situation mais à tout moment, cela peut basculer en notre défaveur. La réussite finit par rester de notre côté et nous l'emportons à notre tour 15-13. 1 set partout.

Une nouvelle fois, nous avons su égaliser donc à nous de conclure, comme au premier match. C'est très piégeux mais nous devons nous en sortir. Nous prenons les points les uns après les autres, sans affolement. Le plus important, c'est de s'appliquer, ce que j'essaie de faire au maximum. Cela fonctionne, nous prenons le dessus et parvenons à gagner la rencontre mais que ce fut compliqué.. ! 15-12, voilà une bonne chose de faite.

 

Match 5

Bien décidés à jouer un cinquième match, nous motivons la table de marque pour qu'une ultime rencontre soit lancée avant le déjeuner, profitant de la volonté de nos adversaires. Ainsi, sur les coups de 13h00, nous affrontons Audrey et Nicolas (un deuxième !) de Saint-Thibault. Nous comptons bien finir la demi-journée sur une bonne note et rester invaincus pour nous assurer la qualification pour la phase finale.

Le début de rencontre est assez serré, nous mettons pas mal de temps à véritablement rentrer dans notre match. Nous prenons le dessus sur la fin du set et nous l'emportons finalement logiquement 15-10 après avoir été accrochés sur les premiers points.

En revanche, la deuxième manche est très nettement en notre faveur et nous l'empochons sans problème, en dominant bien plus nettement nos adversaires, Nicolas faisant désormais beaucoup d'erreurs et ne trouvant pas la solution. Succès tranquille, 15-5, nous pouvons aller déjeuner sereinement à la buvette où chaque participant a ramené un plat. Il y a de quoi faire !

 

Match 6

Dernier match de poule, à la reprise, un peu après 14h00 ! Invaincus, nous jouons contre Patricia et Christophe de Saint-Thibault. Nos adversaires ont eux perdu tous leurs matches. C'est donc un match très relâché, surtout qu'ils ne mettent pas beaucoup de dynamisme dans leur jeu à l'occasion du premier set. Nous le gagnons 15-5, en jouant au ralenti.

Ce manque de rythme est très piégeux et quand nos adversaires se décident à jouer, nous sommes un peu surpris. Nous subissons quelques points et sommes nettement moins dominateurs. Nous nous reprenons cependant pour conclure sans trop de difficultés mais avec l'avertissement qu'il ne faut jamais se voir vainqueurs trop vite. Deuxième set remporté 15-11.

Phase finale

1/4 de finale

Premiers de notre poule, nous avons l'avantage d'affronter les deuxièmes d'un autre groupe, ceux de la poule D qui n'était pas forcément la plus relevée. Cependant, nous faisons face à une paire mixte théobaldienne qui est assez forte sur le papier. Ce match est le dernier en sets de 15 puisque les demi-finales et la finale se disputent en sets de 21, ce qui se mérite donc !

Très vite, nous prenons un réel ascendant. Avant le match, j'ai donné quelques conseils de placement à Marie en lui spécifiant qu'il faut qu'elle évite de prendre des volants en reculant et cela semble très bien fonctionner. Ma partenaire est efficace et nos adversaires me font pas mal jouer, je me régale. Ils ne jouent pas mal mais ils ne sont pas efficaces et moi, je suis plutôt bien en jambes. Nous remportons très vite le premier acte, 15-3 !

J'imagine que Quentin et Marion vont se réveiller au deuxième set donc je préviens Marie qu'il nous faut démarrer fort pour ne surtout pas les laisser espérer. C'est ce que nous faisons et nous ne leur laissons aucune chance. Bien en place, nous assurons bien et réalisons un vrai bon match. 15-5, c'est propre, nous voilà en demi-finale ! Et finalement, nous avons encaissé moins de points que sur chacun de nos matches de poule.

 

1/2 finale

Là, c'est clairement un obstacle d'un tout autre genre qui se présente à nous. Nous affrontons une paire masculine de Torcy, Duc Tri et Jean-Jacques. Le premier des deux est de nationalité vietnamienne et licencié au club AB13... exactement comme le joueur qui nous a éliminé en 1/2 finale à Maisons-Alfort le week-end dernier avec Julie ! Allez, je pars revanchard !

Très vite, nous comprenons qu'il faut jouer un maximum sur Jean-Jacques pour espérer l'emporter car Duc Tri joue très bien. Cependant, nous parvenons de temps en temps à le faire déjouer. Le premier set est véritablement très serré, nous nous rendons coup pour coup. Globalement, je sens que nous avons un léger avantage et nous sommes en capacité de prendre un petit ascendant mais à tout moment, cela peut basculer.

Les échanges sont disputés mais chaque fois, un joueur finit par prendre l'attaque et conclut le point. De temps en temps, des frappes bien incisives de Duc Tri nous débordent ou quelques coups pleins de réussite de la part de son partenaire font le point. Mais nous réussissons à rester devant au score. Je peux généralement prendre l'initiative de l'échange, ce qui me permet de mettre quelques coups gagnants et Marie est bien dans le match et ses volants récupérés au filet prennent de vitesse Duc Tri qui cherche à couvrir un maximum de terrain avec le moins de déplacements possibles. Ouf, nous remportons le premier set 21-19 ! C'était difficile mais nous l'avons bien géré ! La suite s'annonce tout aussi relevée.

Nous sommes d'ailleurs déplacés sur le terrain central afin d'être un peu plus visibles étant donné que notre demi-finale est vraiment serrée. Cela ne nous empêche pas de bien attaquer le deuxième set et de nous retrouver d'entrée devant. Nous menons 6-5 lorsque je place un bon coup qui flirte avec la ligne au fond du court. Nos adversaires voient le volant bon mais Martial intervient pour nous signifier qu'il a bien vu que le volant était dehors, juste derrière la ligne. Je suis un poil agacé car nous avions la possibilité de mener 7-5 et que cela nous met finalement à 6-6 mais d'où je suis, je suis incapable de savoir si le point était bon ou non donc je le laisse à nos adversaires.

C'est là que nous commençons à perdre un peu le fil du set. Duc Tri attaque sans arrêt sur Marie et je suis un peu désabusé car je ne peux pas faire grand chose. Je subis le jeu, je peux toucher très peu de volants. La dynamique n'est pas bonne et nous concédons là bien trop de points. Nous nous reprenons mais c'est trop tard, nous nous inclinons 21-14. C'est assez lourd mais rien n'est fait, cela ne fait qu'une manche partout et je suis bien décidé à jouer la dernière à fond. Je reste très motivé et Marie y croit donc nous pouvons le faire.

Le début de la troisième manche est une nouvelle fois très disputé. Nous prenons un coup l'ascendant puis ils le prennent à leur tour. Sur quelques points, nous avons davantage de réussite. Nos adversaires font quelques fautes, je réussis à prendre quelques attaques et à bien mettre en difficulté Jean-Jacques. Duc Tri est un peu perdu niveau placement et nous réussissons avec Marie à le prendre quelques fois de vitesse. Nous prenons progressivement un petit ascendant, au score et en même temps psychologique. La dynamique nous est beaucoup plus favorable et nous réussit bien.

Petit à petit, point par point, nous prenons un peu d'avance. 2, 3 puis 4 points, cela sent bon ! Finalement, nous concluons impeccablement et c'est Marie qui marque le point gagnant, victoire 21-16 ! Un match très compliqué à gérer mais nous avons bien maîtrisé ce dernier set, sans affolement, pour nous qualifier pour la finale ! Dans le même temps, Julie et Antonin sont venus à bout de la paire théobaldienne que nous avions vaincue, Eric et Laura, en deux manches. Nous les retrouverons donc en finale !

 

Finale

Une petite respiration car les trois sets de 21 ont un peu tiré et c'est reparti pour l'ultime match de la journée, la finale contre deux joueurs que je connais particulièrement bien. Pour cette rencontre, nous serons suivis par toute l'assemblée des participants encore présents. Et je compte bien me faire plaisir sur cette finale contre une paire croisséenne. Nous n'avons rien à perdre.

En face, l'on retrouve donc deux cadets : Julie, ma partenaire de mixte en tournois, avec qui j'ai fait de bons résultats cette saison (26 victoires en 27 matches officiels) qui est cette fois associée à Antonin avec qui elle joue de temps en temps et tous deux ont globalement l'habitude de jouer ensemble.. Sauf que j'ai aussi l'habitude de les affronter ! La finale s'annonce donc très indécise car Marie remplit parfaitement sa mission depuis le début de la journée donc nous sommes en mesure de rivaliser face à cette redoutable paire qui a tout simplement gagné tous ses matches en deux sets dans le tournoi !

Petit échauffement rapide.. nous sommes chauds. Non seulement parce qu'il fait chaud dans le gymnase mais aussi parce que nous venons de jouer nos demi-finales respectives. C'est parti pour un match auquel je suis bien content de prendre part, la finale rêvée pour moi cette année.

Les premiers points sont disputés. Nous sommes tous les quatre dans le coup. Difficile de savoir qui va pouvoir prendre l'ascendant. Malheureusement, nous faisons quelques erreurs et offrons trop de possibilités d'attaque à nos adversaires qui jouent parfaitement le coup. Nous sommes débordés et je n'arrive pas à tout défendre. Quelques attaques finissent dans la raquette ou sur Marie ou bien je suis pris de vitesse. Les points défilent vite, trop vite. Nous sommes clairement malmenés et très proprement, Julie et Antonin bouclent le premier set en étant véritablement dominateurs dans la finition alors que c'est pourtant assez disputé dans le jeu. 21-12 !

Cependant, il en faut plus pour me démoraliser et je compte bien me reprendre dans le deuxième set. Marie et moi comptons bien jouer crânement notre chance. Ma partenaire est consciente qu'elle a fait un peu trop d'erreurs dans le premier set pour que nous puissions rivaliser. Nous devons corriger le tir et régler la mire ! C'est ce que nous faisons plutôt bien d'entrée de jeu. Nous prenons un petit avantage au score, jusqu'à mener de 4 points de mémoire (8-4).

Malgré cela, je sais que rien n'est joué. A tout moment, la dynamique peut nous quitter et retourner en faveur de Julie et Antonin mais ce matelas d'avance est très important pour que nous puissions jouer plus relâchés. Mais nos jeunes adversaires jouent vraiment bien le coup et insistent bien dans certaines zones. Ils varient le jeu et me font cavaler dans tous les sens. C'est très agréable car c'est éprouvant physiquement, je me retrouve souvent à me jeter par terre pour sauver les volants mais au moins, ils sont très joueurs, ils ne me privent pas de volant et puis, c'est un peu spectaculaire je pense. Ce qui est bien pour ceux qui suivent le match.

Du coup, nous perdons notre avantage au score. Notre avance fond nettement et nous revoilà à égalité, tout est à refaire ! Et cela devient particulièrement tendu lorsque l'on se retrouve à 19-19. Marie et moi nous créons de très nombreuses occasions de remporter le set mais chaque fois, nous ne parvenons pas à mettre le petit coup d'accélérateur nécessaire. Julie et Antonin sauvent de très nombreux volants de set. Cependant, lorsqu'ils se donnent l'opportunité de conclure le match, en ayant des volants de match en leur faveur, ils échouent aussi, sur un service dans le filet ou qui m'est un peu offert. J'ai peur de faire la faute directe qui nous fasse perdre le match mais de toute façon, autant tenter. J'attaque tout ce que je peux attaquer et je défends tout ce que je peux défendre.

Nous pêchons à la conclusion mais en revanche, nous restons en permanence bien dans le coup et ne craquons pas. Marie assure ce qu'elle a à faire et notre seul véritable problème, c'est que nous ne réussissons pas à prendre chaque fois l'initiative de l'échange. Lorsque Marie sert ou sur certains points, Julie et Antonin jouent bien le coup, se placent bien et nous empêchent de les déborder. C'est difficile à jouer. Mais dès que je trouve une petite faille ou un espace, je plonge dedans. 23-23... 25-25... 27-27 !! 28-27 pour nous et là, sur un échange très disputé, je m'arrache en plongeant pour relancer un volant dur à défendre, il est renvoyé par le camp adverse et c'est assis par terre que je vois le volant atterrir en dehors des limites du terrain, OUF ! 29-27 ! Que c'était chaud. Bon, ben un set partout, c'est parti pour la troisième manche !

Au changement de côté, je bois un bon coup car je fatigue sévèrement à force de courir et de sauter dans tous les sens. Mais je suis toujours aussi motivé et le physique suivra coûte que coûte. Je donne quelques conseils à Marie : prendre au maximum les volants en avançant, ce qui nous permet d'attaquer, qu'elle prenne bien le filet et que je puisse jouer tous les volants que j'ai le temps de voir venir, moi, du fond de court. Il faut aussi qu'elle prenne son temps pour servir. L'on doit s'appliquer un maximum, ne pas faire de fautes et souffler le plus possible. Let's go !

Comme d'habitude, c'est très serré. Nous ne comptons pas laisser nos adversaires prendre de l'avance mais eux ne vont évidemment pas se laisser faire. Cela va se jouer au physique, à la technique, mais aussi beaucoup dans la tête. Je compte bien sur cet aspect-là pour prendre le dessus, comme en fin de deuxième set où Julie et Antonin auraient pu à bien des reprises prendre le dessus mais où nous avons été plus forts psychologiquement je pense.

Tous les points sont chauds. Je suis à fond pour défendre sur tous les volants et dès que je le peux, j'attaque, en essayant d'être le plus tranchant possible car en face, cela défend bien et c'est difficile pour Marie de tout suivre au filet car techniquement, nos adversaires font de belles choses. Après un bon démarrage, nous avons un mauvais passage avec une très mauvaise série de points sur lesquels je craque un peu. Nous nous retrouvons avec 3 ou 4 points de retard en milieu de manche.

C'est là que je parviens à ne plus rien laisser passer pour recoller immédiatement. Nous revenons à deux points, puis à un puis nous revoilà à égalité. Il va en falloir plus pour nous lâcher. Et sur quelques attaques, nous parvenons même à repasser devant puis à prendre quelques longueurs d'avance. Ce n'est pas fini, Julie et Antonin y croient encore mais le plus dur est fait pour nous, il n'y a plus qu'à conclure.. et c'est chose faite à 21-18 sur un ultime smash gagnant ! Je suis franchement épuisé car je me suis beaucoup donné. Nos adversaires ont vraiment bien joué le coup et Marie a parfaitement assuré ! Cela avait beau être un tournoi amical, c'est une très belle victoire qu'il a fallu aller chercher et j'en suis bien satisfait. Je pars toujours avec des ambitions et là, elles ont toutes été comblées aujourd'hui avec une finale idéale sur laquelle je me suis bien dépensé et nous terminons invaincus avec 9 victoires malgré 4 matches en 3 sets et de redoutables adversaires, théobaldiens, torcéens et croisséens.

Commenter cet article

Léa 22/03/2017 23:36

Bonjour, Je me permets de te poser une petite question, tu as participé à un tournoi amical, penses tu que c'est interressant pour toi sachant que la difficulté n'est pas equivalente au niveau des joueurs que tu rencontres d'habitude ?
Est-ce vraiment interresant pour ton/ta partenaire et pour tes adversaires ?

David Gueudet 22/03/2017 23:56

Bonjour,

Pour moi, cela n'a techniquement pas vraiment d'intérêt. Donc ce n'est pas un plus pour mes autres compétitions. En revanche, cela permet de passer une très bonne journée avec mon club orienté loisir tout en conservant un esprit de compétition. Il a fallu que je me donne toute la journée notamment contre des personnes que je connais bien dans une atmosphère très sympathique.

Pour ma partenaire, je sais qu'elle a apprécié cette journée. Après, j'ignore si le fait d'être avec moi lui est bénéfique. Je serais tenté de dire non car du coup, elle se sent obligée de souvent me laisser la priorité sur les volants pour que l'on puisse l'emporter mais en même temps, elle s'est montré demandeuse de conseils et a accroché à notre association.

Pour les adversaires, je pense que c'est une bonne chose oui, d'autant que le niveau était assez homogène globalement. Nous avons eu besoin de 3 sets pour 4 de nos matches et il y a vraiment eu de beaux points bien accrochés. Après, je suis bien incapable de parler à leur place ;-)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents