Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[19/02/2017] FOULEES ETAMPOISES

Publié par David Gueudet sur 19 Février 2017, 16:38pm

Catégories : #COURSE À PIED

Le finish !Le finish !

Le finish !

Foulées Etampoises

Dimanche 19 février 2017 - 5 kilomètres

Etampes (91)

 

Juste après mon record personnel sur 10 kilomètres réalisé il y a deux semaines aux Foulées de Vincennes (39'54) et à la réception de ma convocation pour les Départementaux de Badminton (qui se déroulent le samedi 18/02 pour mon tableau), je me mets en quête d'une course courte distance pour me tester sur un exercice dont je n'ai pas l'habitude. Je souhaite courir un 5km puisque je n'en ai fait qu'un jusque là, il y a près de 2 ans aux Foulées de l'amitié de Chelles (20'31 le 1er mai 2015). Cela me tient donc à coeur de réaliser mon nouveau record personnel sur la distance sachant qu'à cette période, je mettais plus de 43 minutes sur 10 kilomètres.

Deux choix s'offrent à moi, soit les Foulées Charentonnaises à Charenton-le-Pont dans le Val-de-Marne (94), soit les Foulées Etampoises à Etampes dans l'Essonne, deux courses qui comportent un 5 kilomètres. Je fais assez vite mon choix en m'inscrivant sur ces dernières. C'est plus éloigné géographiquement mais je préfère à première vue, que ce soit au niveau de l'organisation qui m'attire plus et au niveau du lieu (et oui, j'aime particulièrement aller faire des compétitions dans l'Essonne !). C'est donc décidé, je serai à Etampes le dimanche 19 février !

Entre temps, je participe à un tournoi de Badminton à Sucy-en-Brie qui me laisse quelques traces sur le corps. Le vendredi précédant la course, je fais un footing avec l'idée de faire une sortie fractionnée improvisée. Je me retrouve effectivement à fractionner pour la simple raison que je ne réussis pas à courir plus de 2 kilomètres consécutifs ! C'est inquiétant au niveau de ma forme physique mais je ne m'en fais pas pour dimanche, ça va le faire. Alternance de course et de marche pour seulement 7,4 kilomètres au final mais c'est plus raisonnable et je fais les 2 derniers kilomètres sans m'arrêter au mental. Le soir, tout se passe bien au Badminton et samedi, je fais deux matches aux Départementaux où je ne ressens pas de gêne physique particulière.

Du coup, je me fixe 4 objectifs à la veille de la course. Le premier, que je suis quasiment certain de réussir, c'est de battre mon record personnel (20'31). Sachant que j'ai fait moins de 20 minutes sur mes passages au 5ème kilomètre de mes récents 10km. Le deuxième, c'est de faire un chrono correct, ce que j'évalue à moins de 19'30 avec la volonté d'approcher le plus possible les 19 minutes.

Mes deux autres objectifs sont au niveau du classement. J'improvise un objectif de top 20 car je me doute qu'il y aura des bons coureurs venus pour la gagne et en même temps, nous ne devrions pas être trop nombreux au départ. Et j'espère pouvoir finir devant la 1ère féminine, en référence à mes performances aux Trail des Fantômes et mes résultats des deux premières courses de l'année. Sur cette distance, cela me paraît jouable.

Le parcours de la course

Le parcours de la course

Arrivé sur place vers 8h40, je récupère mon dossard à la Salle des Fêtes d'Etampes. Il s'agit du numéro 907. Je l'accroche à mon tee-shirt du Trail du Viaduc des Fauvettes qui semble être mon nouveau tee-shirt fétiche... pour les courses courtes. Pourquoi pas ? Etant donné qu'il fait -1 degré ce matin, j'ai tout de même mis dessous un tee-shirt à manches longues. Cependant, pour une course si courte, je pars quand même léger sans rien aux mains ni sur la tête et avec mon cuissard court en bas ! Je chausse évidemment mes Kalenji Kiprun SD que j'ai utilisées à Vincennes. Elles sont légères et je me sens vraiment bien dedans.

Peu après 9h00, direction le départ à quelques dizaines de mètres de là puisqu'il n'est pas au même endroit que l'arrivée. Je me mets en position sur la ligne de départ, en première ligne d'un peloton d'une centaine de coureurs. J'ignore quel sera le niveau de la course mais ce serait dommage de rater mon départ en me retrouvant coincé derrière d'autres coureurs. A 9h20, le starter nous lâche avec son coup de pistolet et c'est parti pour 5 petits kilomètres ! ça fait longtemps que je n'ai pas couru si petite distance (le 3250m des foulées longperroises en avril 2016).

Cela part littéralement au sprint, à une allure très soutenue, je me laisse un peu aller avant de me calmer et de laisser filer tous ces fous furieux qui proviennent quand même de clubs d'athlétisme ! 5 kilomètres c'est court mais on peut bien les subir si on se retrouve d'entrée dans le rouge ! Je temporise et je tente de trouver mon rythme. Je mets bien un bon kilomètre avant de stabiliser mon allure. Je n'ai aucun repère, je ne sais pas du tout ce que je suis en train de réaliser. Je sais juste que je suis parti trop vite et que je dois me calmer car sinon je ne tiendrai pas. D'ailleurs, ça gamberge pas mal dans ma tête.

Malgré ce départ excessivement rapide pour moi, le premier kilomètre me paraît assez long et c'est un soulagement que d'enfin l'achever. Dire qu'il reste 4 kilomètres à faire... Nous courrons sur bitume, je n'aime pas beaucoup mais pour autant, le parcours n'est pas désagréable. Je m'attendais à des lignes droites plates mais au lieu de cela, nous avons tout de même pas mal de virages, sur des routes qui ne sont pas trop larges et dans un cadre plutôt sympa. Nous franchissons même un petit faux-plat montant qui nous permet de bénéficier ensuite d'une partie encore davantage roulante.

Le deuxième kilomètre symbolise clairement le passage d'une course 100% au feeling, sans sensation particulière à une course plus gérée, avec pour idée de conserver l'allure prise jusqu'au bout... et si possible ma position aussi. En clair, 18 coureurs m'ont nettement largué sur le début de la course et je me retrouve désormais entouré de deux autres, le 19ème, un jeune minime d'un club d'athlétisme qui m'a dépassé à vive allure avant de ralentir et de se retrouver à la même vitesse que moi (donc je le suis) et le 21ème qui est revenu sur mes talons mais semble y rester pour l'instant. Nous faisons un bout de chemin dans cet ordre tous les trois et je me laisse aller à courir à leur allure qui me convient bien.

Les trois derniers kilomètres de la course, je les gère plutôt bien, à une allure très régulière mais soutenue pour moi. Je me sens bien mais pour autant, je ne me promène pas du tout ! Mon poursuivant me dépasse et je me retrouve maintenant à m'accrocher aux deux coureurs qui me précèdent, bien décidé à rester près du top 20, à cette fameuse 21ème place. Je les suis, sans ménagement. Nous passons le 4ème kilomètre et attaquons donc le dernier cinquième de la course. Et celui-ci passe particulièrement vite ! Nous sommes tous les trois à notre maximum mais nous ne lâchons rien donc les mètres défilent rapidement.

Sur ces dernières centaines de mètres, nous dépassons ou croisons de nombreux coureurs qui sont à l'échauffement afin de prendre le départ du 10km à 10h00. Certains sont sur le parcours mais ce n'est pas très gênant et je prends plutôt cela comme une petite source de motivation supplémentaire car cela permet de doubler du monde et de recevoir de brefs encouragements bien sympathiques, comme de la part des signaleurs présents le long du parcours. J'en profite pour saluer la bonne organisation de la course.

Nous abordons les derniers virages après avoir longé un petit canal, un profil qui me convient bien puisque cela tourne régulièrement, ce ne sont pas des longues lignes droites interminables. Le rythme est intense mais je résiste. Je ne cherche pas à dépasser mes compagnons de course dans la dernière ligne droite mais je continue de m'accrocher pour bien finir, avec en ligne de mire le chronomètre dont l'affichage me surprend énormément !

En effet, au début de la ligne droite, je vois que moins de 18 minutes se sont écoulées et le temps que je franchisse la ligne, le chronomètre ne progresse que jusqu'à 18'04... Si c'est mon vrai temps, j'en suis particulièrement surpris et surtout... ravi ! (ndlr : temps officiel confirmé : 18'03 !!) Tous mes objectifs chronométriques sont donc assez largement atteints. Je finis en plus devant un ancien camarade à l'université et la première féminine de la course. En revanche, je manque de très peu le top 20 en finissant 21ème mais le niveau était très relevé donc ce n'est aucunement dérangeant. Sans préparation spécifique et sans le moindre entraînement approprié, c'est un résultat dont je suis véritablement satisfait et cela me permet de nouveau d'espérer pouvoir faire bien mieux si je m'y mets sérieusement ! En tout cas, aujourd'hui, les conditions étaient idéales pour faire un temps, que ce soit le parcours, la météo et la petite densité de coureurs.

Je finis tout de même la course bien bien fatigué en m'étant bien donné ! Je me suis défoulé sur 5 kilomètres et cela fait beaucoup de bien ! Aucun regret possible aujourd'hui. C'est violent mais que c'est bon ! J'y reviendrai dès que possible sur ce genre de distance :-)

Et maintenant ?

Je suis bien incapable de dire quelle est la prochaine course sur laquelle je vais m'aligner. J'espère pouvoir en faire une au mois de mars mais je ne suis pour le moment inscrit nulle part étant donné mon programme assez chargé en Badminton.

Du coup, les prochaines échéances sont badistes avec un interclub important mardi soir contre Lagny puis du double mixte dimanche prochain à Saint-Germain-lès-Corbeil (91) avec Julie.

Commenter cet article

chataigner 20/02/2017 16:50

La course faisait seulement 4km680m voilà la raison de ton chrono surprenant ...
Bonne continuation

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents