Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[11 & 13/11/2016] BADABONDOUFLE

Publié par David Gueudet sur 15 Novembre 2016, 18:19pm

Catégories : #BADMINTON

[11 & 13/11/2016] BADABONDOUFLE

Badabondoufle 2016

Tournoi de Badminton de Bondoufle (91)

 

Après mon expérience particulière à Bondoufle en 2015 (essai d'un tableau D7 en Double Hommes avec Souvanna alors que j'étais P, sans succès mais pas catastrophique), je reviens en 2016, dans ma série cette fois, et avec de vraies ambitions.

Je m'attaque à du D9 en Simple après mes récentes victoires en P à Gentilly et Tinqueux et pareil en mixte après notre succès à Tinqueux. Deux catégories dans lesquelles je suis du coup invaincu sur ce début de saison. Mais à Bondoufle, il y aura du D9, beaucoup de monde et par conséquent, un niveau forcément plus relevé.

D'ailleurs, nous ne sommes pas moins de 48 engagés en SH D9/P et 36 paires en DMx D9/P ! Cela fait du monde à éliminer. C'est simple, pour l'emporter, il faut gagner au moins un de ses deux matches de poule (groupes de 3 avec deux sortants) puis ses 5 rencontres de phase finale ! Il va y avoir du boulot !


 

Vendredi 11 novembre

Simples Hommes et Dames D9/P
 

Je suis poule D et Julie poule B...Je suis poule D et Julie poule B...

Je suis poule D et Julie poule B...

Phase de poules

Groupe D

Comme d'habitude, je suis évidemment convoqué de bonne heure, à 7h30 ! Julie, ma partenaire de mixte, participe également au simple. Elle est elle convoqué un peu plus tard mais je l'emmène donc je passe la chercher. Je me réveille donc à 5h30, ça pique un peu en ayant fini le boulot à 22h00 la veille mais c'est le jeu. On s'engage en tournois de Badminton bien conscients de cette potentielle contrainte !

J'hérite du groupe avec la tête de série 4 qui sera sans doute difficile à battre. Un adversaire que je connais, Paul, contre qui nous avons justement perdu en mixte avec Julie lors de la finale du Tournoi de Lognes (en trois sets). Il a des stats très propres en simple, comme moi à vrai dire. Mais il a lui aussi principalement affronté du P.

En premier lieu, j'affronte d'abord Laurent, un vétéran 3 du Club de Badminton Seine Essonne (Saint-Germain-lès-Corbeil). Il est classé P12 et ne devrait pas me poser trop de problèmes mais gare aux matches pièges à 8h00 du matin ! Laurent renvoie les volants mais je ne suis pas en difficulté et je finis rapidement les points. Les volants me reviennent favorablement, j'attaque et je score, victoire sans forcer 21-05 / 21-08 contre un valeureux adversaire qui n'a pas lâché pour autant.

S'ensuit un long temps d'attente pendant lequel je peux coacher Julie qui se défait tranquillement d'une locale non-classée (21-08 / 21-12) tandis que Laurent s'incline contre Paul sur le même score que moi mais en inversé (21-08 / 21-05).

Il est donc temps pour moi - mais seulement vers 13h00 !! - de rencontrer Paul, senior du club de Montgeron, classé D9 en Simple Hommes. C'est un redoutable adversaire qui débute assez mal la rencontre. Je prends un net ascendant pour mener 11-3 et ainsi gagner sereinement la première manche bien que les débats finissent par s'équilibrer en fin de set. 21-10. Je le sais, il ne va pas falloir se relâcher pour l'emporter. Mon adversaire est un diesel qui joue vraiment bien lorsqu'il est chaud ! A Lognes, nous avions gagné le premier set avant de subir son réveil et de concéder les deux sets suivants. Je suis concentré mais c'est tout de suite bien plus dur. Les points sont beaucoup plus disputés, nous jouons quelques rallyes assez spectaculaires mais je m'arrache pour préserver le léger ascendant au score que je parviens à avoir. Au terme de gros efforts, je m'impose en deux manches mais de justesse pour la conclusion, 21-19 !

Ouf, j'ai eu besoin de plonger sur quelques volants et de me donner sur ce match, ça réveille mais ça tire aussi ! Un peu de repos avant de coacher Julie qui réalise un match extrêmement serré pour tenter de finir première de sa poule. Face à elle, une adversaire très solide qui prend énormément de temps entre chaque point pour se replacer, ce qui casse complètement le rythme. La rencontre dure plus d'une heure et quart alors qu'il n'y a pas beaucoup de longs échanges. Julie perd le premier set 22-20, d'un rien alors qu'elle menait pendant longtemps et qu'elle était même devant à 20-17 ! Elle arrache la deuxième manche 29-27 alors que cette fois-ci, c'est son adversaire qui était devant à 20-17 !! Un scénario qui ne se répète pas dans le troisième set, non pas à cause du physique puisque Julie est encore bien en forme mais sur des détails techniques et tactiques. 11-5 pour son adversaire puis 16-10 avant un retour à 19-16 mais finalement, Julie s'incline 21-16. Rien de dramatique, elle est qualifiée pour les 1/8 de finale en étant passée toute proche de battre une D9 tête de série numéro 2 du tableau.

L'ensemble des seizièmes de finale.. ça fait des matches !L'ensemble des seizièmes de finale.. ça fait des matches !

L'ensemble des seizièmes de finale.. ça fait des matches !

Phase finale

1/16 de finale

Ça y est, j'attaque la phase élimination directe de la compétition. À chaque tour, pas le droit À l'erreur ou c'en est terminé. Pour ce seizième de finale, je rencontre Théo, un junior P10 de Montgeron, du même club que Paul. Le début de match est assez compliqué, c'est un joueur technique qui alterne bien ses coups. Cependant, je suis plus incisif et j'ai un peu moins de déchet que lui... Même si je n'arrive à rien ! Ça m'inquiète car les coups ne sortent pas de ma raquette. Mes frappes sont molles, il n'y a rien de bien tranchant. Heureusement, je n'ai pas besoin de forcer pour gagner les points puisque mon adversaire fait pas mal de fautes directes. J'empoche la première manche 21-15. Rebelote dans le deuxième set sauf que cette fois, je construis le plus simplement possible pour éviter les erreurs. Théo fait encore plus de fautes, un coup à droite, un coup à gauche et m'offre la victoire 21-09. Ouf car je n'ai pas jouer, je n'étais pas du tout dans le coup ! Peut-être cela aurait-il été différent face à une adversité plus rude.


 

1/8 de finale

C'est Julie qui évolue la première à ce stade de la compétition, à son tour contre une joueuse de Montgeron et elle aussi se prénomme Julie ! Le duel des homonymes commence et c'est assez serré. Ma partenaire de mixte mène de peu à la pause, 11-10 avant de finir par prendre le large dans le premier set, 21-16. Elle continue sur sa lancée en deuxième manche. Les échanges sont assez disputés mais elle a globalement le dessus et file vers la victoire en menant 20-16.. Sauf que là, c'est la cata, la Julie adverse effectue une terrible remontée jusqu'à.. 20-20 ! Heureusement, la cadette conclut le match, 22-20. Voilà qui est fait, tant bien que mal.

À moi de jouer à présent. Je suis opposé à Guillaume, un senior D9 du club de Montigny-le-Bretonneux. Ce n'est pas un grand gabarit mais il a un niveau de jeu très correct. Cependant, j'attaque au mieux la partie en prenant le large d'entrée, 11-4. Sans solution, mon adversaire reste inoffensif sur ce premier acte tandis que je suis sur une très bonne dynamique, 21-08. Mais évidemment, les choses se compliquent au deuxième set. Mon adversaire se réveille, il commence à y croire car il rivalise davantage dans le jeu et marque plus de points. Du coup, la dynamique redevient positive pour lui. Cependant, je reste de mon côté appliqué et je continue de dominer la rencontre, bien que plus difficilement. Je mène 11-9 à la pause et comme au 1er set, je ne lâche rien sur la deuxième partie de manche, ce qui me permet de l'emporter, 21-17.

Ce n'était pas évident mais nous voilà, Julie et moi, en quarts de finale, après un 1/8 de finale intéressant et pas si simple à négocier. Mais nous nous en sommes tous les deux sortis en deux manches.

 

 

1/4 de finale

Au fil de la journée, les matches commencent à se resserrer. Les temps d'attente diminuent et je joue de plus en plus vite après Julie si bien que nous allons là clairement enchaîner nos rencontres puisque je joue juste après elle. Il commence d'ailleurs à se faire tard, l'échéancier ayant pris une bonne heure de retard alors que les finales étaient prévues pour 21h30 à la base.. La compétition ne se terminera donc pas avant 23h00... Peu importe, nous rentrerons tard s'il le faut mais nous devons aller loin ! Et si possible, en finale bien sur.

En quart de finale, Julie tombe sur une D9 d'un club parisien. Elle tombe tout simplement sur un os, une joueuse assez complète et plus âgée qu'elle donc avec un peu plus de caisse. Julie rivalise, elle est dans le coup mais elle ne parvient pas à prendre le dessus sur Bertille qui s'impose logiquement 21-14 / 21-13. Julie finit tout de même plutôt bien la rencontre après s'être fait assez largement décramponner en début de deuxième set. L'aventure D9/P à Bondoufle s'arrête là pour elle en simple après un parcours satisfaisant. Elle y est à sa place même si cela commence à se compliquer !

De mon côté, je ne compte pas me faire sortir pour autant ! Mais ce n'est pas un quart de finale facile qui se présente à moi. En effet, j'affronte Nathan, un junior assez grand de taille qui fait plus que son âge au premier abord. Il est tête de série 5 du tableau, D9 et appartient au club de Quincy/Sénart. L'entame de match est plutôt équilibrée. Je rentre bien dans la rencontre mais mon adversaire n'a pas besoin de fournir beaucoup d'efforts pour remettre tous les volants puisque j'ai du mal à le déborder. Il est grand, d'apparence un peu mou mais finalement assez réactif. Cependant, il ne bouge pas beaucoup. De mon côté, je me déplace sur tout et je suis constamment en mouvement. Je me fatigue mais cela me permet surtout d'être offensif et d'attaquer mes volants et ainsi de marquer des points. Je varie pour faire bouger un peu mon adversaire.

Je prends un peu d'avance grâce à ma détermination, ce qui me permet de mener 11-8 à la pause. J'attaque de la même manière la suite du set pour l'emporter 21-15, en me donnant pour conservant mon avantage. Je ne suis pas à l'économie mais c'est efficace. Le début de deuxième acte est tout à fait du même acabit. Je mène à nouveau 11-8 et je reste méfiant, un retour adverse est toujours possible. Finalement, Nathan baisse un peu les bras et je finis fort, 21-11 !

Lorsque je marque le dernier point, énervé, mon adversaire part en direction de ses deux « coaches » plutôt que de venir me saluer comme il est de coutume après toute rencontre. Je vais donc le voir, lui tape dans la main en le félicitant par respect pour le match accompli et je tape aussi dans la main des fameux « coaches ».. Et voilà que l'un d'eux me dit que j'ai « manqué de respect » à mon adversaire sous prétexte que sur quelques amortis, j'ai tourné sur moi-même en ne regardant pas le volant. En gros, en feintant mon adversaire et en marquant ainsi le point, je serais irrespectueux envers lui. Une bonne blague qui ne me plaît pas beaucoup sur le coup donc je réponds, sèchement mais modérément. Là, mon adversaire interprète mal une de mes réponses et sort une insulte fortement désagréable que je préfère ne pas citer.

Je suis énervé mais je maîtrise mes nerfs, j'ai gagné, c'est bien l'essentiel. Je ramène la feuille de match au juge-arbitre à qui je ne manque pas de dire la mésaventure que je viens de connaître, en ne parlant que de l'insulte et de la soit-disant raison de cette frustration du camp adverse. Nathan est appelé à la table de marque puis je suis rappelé. Au final, un malentendu et de la frustration ont amené cette situation donc je n'en tiens pas rigueur à mon adversaire mais je pense que cela lui servira de leçon. J'espère en tout cas.


 

½ finale

Je suis maintenant dans le carré final mais je ne compte pas m'arrêter là.. Le plus important, c'est d'aller en finale. Entre une demi-finale et une finale, la différence est énorme en tournoi de Badminton ! Et c'est encore un junior que j'ai face à moi ! Romain, un D9 du club de Chilly-Mazarin. Je vais éviter de trop revenir sur les souvenirs que j'ai de l'affrontement en double avec Damien que nous avons eu auparavant contre des joueurs de ce club, aux Régionaux à Jouy-le-Moutier... Je compte bien faire beaucoup mieux aujourd'hui !

Nous nous échauffons tranquillement, mon adversaire est doté d'une très bonne technique, cela s'annonce bien rude. Cependant, je remarque à la fin de l'échauffement qu'il semble souffrir de la cuisse. Il se masse et s'étire. Je n'y prête pas trop attention pour rester concentré car c'est le meilleur moyen de sous-estimer son adversaire et de se faire piéger en pensant avoir un match tranquille à jouer. Du coup, je démarre le match tambours battants et je mène rapidement au score.

Mon adversaire est gêné mais il remet des volants particulièrement difficiles à jouer. Je suis tout de même bien dominateur et je me relâche un peu inconsciemment. Romain n'est pas très sérieux dans son attitude car il n'est pas à 100 % et sait ainsi qu'il aura bien du mal à rivaliser. Mais une demi-finale, cela se joue et ses parents sont là pour le motiver. Je remporte la première manche 21-15. Face à un joueur affaibli, je n'ai aucune difficulté à prendre l'ascendant dans le début de deuxième set puisque je joue sérieusement de mon côté tandis que Romain baisse un peu les bras. Je mène ainsi 10-0 ! Là, Romain parvient à marquer un point, ce qui le rebooste un peu. 10-4 puis 11-4, je me méfie, il ne faudrait pas que je le remette dans le coup en ne jouant qu'à moitié. Je me concentre et je termine tranquillement en gagnant 21-09. Je suis en finale !


 

Finale

Ce dernier match de la journée s'annonce particulièrement compliqué. Alors que nous avons eu des temps d'attente très conséquents en début de journée, j'enchaîne vraiment les matches là.. J'ai eu à peine 20 minutes de repos entre le ¼ et la ½, débutant cette dernière encore mouillé de transpiration du match précédent. Et rebelote pour la finale contre un quatrième junior, Carlos, de Saint-Germain-lès-Arpajon ! Lui a bénéficié d'un abandon en cours de match en demi-finale pour se qualifier. Classé P10, il est néanmoins un redoutable adversaire, doté d'une technique supérieure à la mienne. Je peux rivaliser dans l'engagement et la détermination mais ses coups sont plus précis que les miens. À moi de le perturber un maximum !

Le début de la finale est extrêmement équilibré. Je suis d'abord mené avant de revenir pour même passer devant à la pause, 11-10 ! Ouf, c'est chaud mais je suis dans le coup. J'ai moins de réussite par la suite en me battant pourtant sur les volants et je me frustre un peu par dépit. Les attaques adverses sont redoutablement efficaces et j'ai du mal à déborder Carlos. Je m'incline 21-15, un peu désespéré. Mais je sais que ce n'est pas fini. Je suis capable de faire bien mieux et d'inquiéter ce jeune. Physiquement, je suis encore plutôt bien et prêt à tout donner.

Mon début de deuxième set est absolument parfait. Vraiment. Je mets mon adversaire au fond du trou et je domine tous les points. Je me donne physiquement, je me fatigue mais cela paie, je mène 11-1 à la pause !! Cette pause, fameuse pause, affreuse pause ! Je reste très concentré, dans ma bulle, bien dans ma dynamique. Mais mon adversaire, lui, se ressaisit, il s'accroche à tout ce que lui disent ses « coaches » et se remet à y croire. Il attaque très fort à la reprise, ne me faisant aucun cadeau. En retour, je suis débordé et je craque sur quelques points. La remontée commence. Et là, c'est catastrophique car la dynamique est totalement inversée et je perds complètement confiance. Je n'ai pas la lucidité de casser le jeu ni même la dynamique adverse, n'ayant pas pour habitude de vouloir ralentir le jeu, que ce soit pendant les points ou entre ceux-ci. Pourtant, c'est sûrement ce qui aurait pu me permettre de garder l'ascendant sur cette manche. Mais non, je perds les points et je me replace directement pour recevoir le service adverse et me remettre en difficulté. Ça y est, en deux temps trois mouvements, Carlos a refait son retard de 10 points et est revenu à ma hauteur, c'est catastrophique. J'avais pourtant tellement en main cette manche pour aller chercher le troisième set !

Je me concentre et ne baisse pas les bras pour autant, je m'applique et je m'arrache sur tous les volants pour ne pas en laisser passer un seul. Mais je n'arrive plus à attaquer. Je suis à la ramasse mais je ne lâche rien si bien que les débats se rééquilibrent peu à peu. Mais c'est trop tard, je suis mené et c'est déjà la fin du set. 20-18 pour Carlos. Allez, on ne sait jamais, un dernier espoir, je ne suis que deux points derrière. Je me bats, je sauve un point, 19-20 ! La pression.. Nouveau point disputé, je lâche une attaque long de ligne.. Dehors ? Dedans ? On ne sait pas. C'était peut-être dehors mais nous manquons de lucidité. On remet le point, ça joue, quelques échanges, je frappe, dans le filet, c'est perdu ! Que c'est cruel. Je salue mon adversaire très méritant et m'effondre de dépit. J'ai tout donné sur la fin, j'aurais peut-être craqué au troisième set mais j'aurais pris un ascendant psychologique certain et j'aurais complètement perturbé mon adversaire lui aussi crevé de sa journée.

J'ai encore de bonnes jambes après ce tournoi de simple mais sur ce dernier match, j'ai sans doute manqué d'un peu d'alimentation. Les derniers matches s'enchaînant, je n'ai pas pu me ravitailler en fin de journée alors que je suis en revanche passé par les toilettes avant la finale, sans rentrer dans les détails. Du coup, j'ai le ventre un peu vide. Mais je suis finaliste et c'est déjà une vraie satisfaction, après une telle journée ! La finale s'est achevée vers 23h00 alors que j'ai disputé mon premier match à 08h00.. En tout, près de 16 heures sur place de notre arrivée dans le gymnase à notre départ.. pour 7 matches ! Je suis crevé mais que ça fait du bien quand même.

 

 

Dimanche 13 novembre

Double Mixte D9/P

Notre poule de mixte, la K !

Notre poule de mixte, la K !

Phase de poules

Groupe K

Après un vendredi très long, nous voilà de retour à Bondoufle pour une journée qui s'annonce un peu plus rythmée. Le programme est le même, une phase de poules avec deux matches puis un 1/16 en cas de qualification et ainsi de suite jusqu'au bout tant que cela passe. Sauf que nous sommes tête de la poule K donc que nous ne sommes convoqués que pour 8h30 avec un premier match vers 9h45. Et qu'en plus, la finale est prévue pour environ 18h00.. Donc ce ne sera pas aussi long et tout devrait mieux s'enchaîner que pour les simples.

Pour commencer la journée, nous affrontons ceux qui ont perdu leur première rencontre, Philippe, un vétéran 3 du club de Longjumeau qui est D9 en Double Hommes mais P11 en Mixte et Marion du club de Chilly-Mazarin, D9 en Simple Dames mais P10 en Mixte. C'est un premier match qui peut être piégeux mais que nous abordons bien motivés pour en découdre. Finalement, nous sommes assez tendres mais l'adversité n'est pas très relevée et nous nous imposons sans forcer ni briller, 21-11 / 21-12. Un match correct pour entrer dans la compétition mais clairement, il nous faudra bien sur hausser notre niveau de jeu pour la suite.

Ensuite, nous jouons contre deux vétérans d'Etrechy. Renée, vétérane 3 classée D9 en mixte car D7 en Double Dames et Denis, vétéran 4 P10 en mixte car D8 en Double Hommes. Clairement, le match s'annonce plus difficile. Renée est présente au filet avec des volants qui reviennent assez vite tendus tandis que Denis bouge beaucoup à l'arrière et se bat sur tous les volants. Cependant, nous sommes meilleurs physiquement et dans la variation des coups. Assez péniblement, nous remportons le premier set, 21-18 avant de dérouler davantage dans la seconde manche au cours de laquelle Denis finit par craquer et ne plus se déplacer. À la pause, nous menons 11-5 et nous sommes bien certains du score. À la reprise, Denis est insistant sur son idée qu'il y a 11-6 alors que ce n'est pas le cas mais Renée lui dit de repartir sur 11-5. Et finalement, nous l'emportons tranquillement 21-11 pour terminer 1ers de la poule.

Les tableaux de la phase finale de Mixte !Les tableaux de la phase finale de Mixte !

Les tableaux de la phase finale de Mixte !

Phase finale

1/16 de finale

Pour le premier match de la phase à élimination directe, nous rencontrons deux vétérans du club de Gif-sur-Yvette, Nicolas, V1 classé D9 en Double Hommes et P10 en Mixte et Valérie, V4 classée D9 en Double Dames et en Mixte. Ils ont gagné un match en phase de poules et ont perdu l'autre en trois sets. Nous ne tardons pas à bien entrer dans le match en dominant assez vite les débats. Nous remportons le premier set 21-14 sans avoir besoin de trop donner même s'il y a tout de même un peu de répondant en face. Cela reste assez tendre et nous accélérons suffisamment dans le deuxième set pour nous mettre à l'abri et gagner 21-08. La montée en puissance se poursuit.


 

1/8 de finale

Après trois matches gérés assez tranquillement, nous attaquons à ce stade les choses sérieuses en affrontant deux locaux du club de Bondoufle. Jean-Philippe, vétéran 1 qui est classé D8 en Double Hommes et D9 en Double Mixte est associé à Jessie, senior classée D9 en mixte également. Eux aussi, comme nos adversaires précédents, ont gagné un match en phase de poules et perdu l'autre en trois sets. Sauf que meilleurs au pointaverage, ils ont fini 1ers de leur poule et profitant de leur statut de tête de série, ils se sont directement qualifiés pour les 1/8 de finale.

Je ne m'attends pas à un match aussi compliqué qu'il ne l'est en fait. C'est véritablement le match piège par excellence pour nous. Un style de jeu qui ne nous convient pas du tout en face et la nécessité de jouer au mieux notre jeu après un début de compétition assez peu sollicitant.. Là, la montée en régime est brutale !

Nous commençons pourtant bien la partie en menant en début de match, 11-8. Mais Jean-Philippe commence à cogner un peu plus fort et à se motiver. Il n'en faut pas moins pour que nous ne sombrions un peu malgré une bonne présence dans le jeu. Nous sommes dans le coup mais rarement à la finition. Alors que dès que l'on lève un poil trop le volant, l'on se fait assommer par une attaque de l'adversaire. Et voilà, on s'incline, 21-18 !

Que faire ? Éviter à tout prix de mettre nos adversaires en situation favorable. C'est à nous d'imposer notre jeu et notre rythme, comme d'habitude. Nous devons prendre le dessus car collectivement, nous pouvons largement être meilleurs. Il faut tendre, alterner, croiser, attaquer. Mais surtout ne pas subir. Plus facile à dire qu'à faire mais nous en sommes capables. La suite du match est extrêmement serrée. Les débats sont très équilibrés mais c'est dur pour nous. Nous sommes menés un set à zéro et sommes derrière à la pause, 11-10 ! Finalement, nous attaquons parfaitement la reprise et réussissons à faire déjouer nos concurrents. Nous voilà revenus à égalité, 21-17 !

C'est donc la troisième manche qui sera décisive. Un troisième set très tendu, vraiment stressant. Et je craque un peu. Beaucoup même, trop en tout cas. Nous sommes encore menés 11-10 à la pause. Nous sommes toujours dans le coup, nous ne lâchons rien, nous battant sur tous les coups mais cela ne veut pas nous sourire et nous finissons constamment pas nous faire déborder. Je crois qu'à la reprise, nous concédons tellement de points que nous nous retrouvons bien 3 ou 4 points derrière au score à un moment donné. Je ne sais plus quoi faire. Ou plutôt, je n'arrive plus à le faire. Jean-Philippe insiste sur mon revers, je suis contraint de relever à l'arrache certains volants et derrière, nous sommes sanctionnés.

Allez, rien n'est perdu, tant que la rencontre n'est pas achevée, nous pouvons le faire. Je n'ai plus en mémoire les scores et le scénario exact mais c'est assez épique. Nous revenons d'abord de nul part grâce à une bonne série de points. Je change mon service pour envoyer des cloches à la cuillère sur Jessie qui est ainsi en difficulté et nous offre les points. Contre Jean-Philippe, j'ai beaucoup plus de mal à servir, étant hésitant. Ensuite, nous ne parvenons pas à prendre l'ascendant et passons à un rien de nous faire sortir. À l'arrache, nous sauvons des points pour rester en jeu. Et finalement, le match finit par tourner en notre faveur, au tout dernier moment, complètement à l'arrache. Nous sommes passés à rien du tout de nous faire sortir à ce stade de la compétition et nous nous en sortons en l'emportant 23-21 au terme d'une troisième manche laborieuse, très stressante mais au cours de laquelle nous avons su résister pour finir par reprendre le dessus ! OUF !


 

¼ de finale

Après un tel 1/8 de finale, l'on s'attend à un quart de finale bien compliqué. Mais en même temps, nous sommes conscients que le style de jeu adverse peut plus nous convenir et nous permettre de faire bien mieux. Nous rencontrons cette fois deux séniors D9 du club de Vélizy-Villacoublay, Aline, une asiatique et Ludovic, un joueur pas très grand mais qui a un amorti très précis, principalement du fond de court.

Nous débutons bien le match en dominant globalement les échanges. Julie est très présente au filet et répond aux très nombreux amortis adverses tandis que je joue les quelques volants qui me parviennent. C'est certain que ce n'est pas sur ce match que je vais avoir le plus de choses à faire. Nous remportons le premier set 21-12, tout en maîtrise. Confiants, nous abordons tranquillement le deuxième set au cours duquel nous sommes nettement moins performants. En fait, Ludovic continue de tout amortir en croisant, un coup à droite, un coup à gauche. Je suis sevré de volants à l'arrière tandis que Julie rattrape tout au dernier moment et dégage du coup décroisé, ce qui permet à l'adversaire d'anticiper et de balader un peu ma partenaire. C'est assez frustrant car Julie bouge et remet tout sans être dangereuse tandis que je n'ai personnellement rien à jouer donc je ne peux pas faire la différence. Du coup, petit à petit, nos adversaires prennent un léger avantage que nous ne parvenons à pas contrer. Nous nous retrouvons ainsi mener 19-16 sans pouvoir réagir !

Je continue de motiver Julie car il n'y a pas de raison qu'elle ne réussisse pas à refaire ce qu'elle a si bien fait en première manche et j'essaie de récupérer le plus de volants possible pour mettre la pression sur nos adversaires et tenter de reprendre le dessus pour ne pas aller au troisième set car cela semble devenir inéluctable. Ouf, cela fonctionne parfaitement. Je ne sais plus exactement comment mais nous inversons totalement la tendance, passant de 16-19 en notre défaveur à 21-19 pour nous, match gagné ! Mais que ce fut compliqué de repasser en tête dans ce deuxième acte.


 

½ finale

Les matches se suivent sans se ressembler, avec chaque fois des particularités peu évidentes à aborder mais mine de rien, nous progressons dans le tableau et nous voilà dans le dernier carré. Nous affrontons les tombeurs de la paire dans laquelle figurait Carlos, mon bourreau de vendredi soir. Ce sont deux jeunes séniors, Nicolas du Club de Badminton Seine Essonne, classé D7 en Simple Hommes et en Double Hommes (!) associé à Julie de Montgeron contre qui ma partenaire a gagné en simple vendredi en 1/8 de finale. Le challenge s'annonce assez compliqué mais nous pouvons le faire !

Nous entamons la rencontre de la pire des manières. Nous sommes pourtant concentrés mais nous ne réussissons rien et en face, la réussite est totale. Nous subissons le jeu et sommes menés 7-2 ou bien même 9-2, un score de ce style. Heureusement, nous nous réveillons pour revenir au score avant la pause, n'étant alors plus menés que 11-10. Le garçon maîtrise bien l'arrière et la fille est présente à l'avant mais progressivement, ma partenaire prend le dessus sur la Julie adverse au filet tandis que je défend toutes les offensives de Nicolas, remettant tous ses volants en jeu, même les attaques les plus franches. De nul part, vraiment, nous nous remettons complètement dans le coup pour réaliser un semblant de hold-up dans la première manche, 23-21 !! Nous avons été menés tout du long mais nous nous sommes accrochés et nous sommes arrachés pour tenir et finir par passer devant au finish !

Encore un match assez stressant, tous les points sont disputés, je transpire sans même me déplacer et je bouge sur tout pour ne rien laisser passer. La pression est permanente mais nous assurons vraiment. Nous attaquons sur cette lancée le deuxième set. Julie continue de mettre la pression sur les adversaires, que ce soit en amortis ou en rush. De mon côté, je continue de tout remettre et j'accélère dès que possible pour finir les points. La partie est extrêmement serrée et aucune paire ne prend vraiment l'ascendant. Les attaques adverses sont franches mais nous sommes également en mesure de prendre le dessus dans l'échange quand nous reprenons les choses en main. Nous sommes devant à la pause mais de justesse 11-10. À la reprise, les débats restent très équilibrés mais nous nous retrouvons de nouveau mis sous pression, un peu en difficulté. Cependant, nous réussissons quelques coups décisifs et nous finissons par pousser nos adversaires à la faute. C'est très chaud mais une nouvelle fois, nous parvenons à résister et à conclure, nous imposant 21-19 ! Un match vraiment très difficile au cours duquel nous avons assuré. Sûrement l'une de nos rencontres les plus abouties jusque là, peut-être la meilleure. Mais que c'était serré tant nos adversaires étaient coriaces. Heureusement, tactiquement, nous avons sans doute été meilleurs. Et à tout défendre et tout remettre, j'en ai écœuré l'adversaire, que c'est bon !

Finale

Nous y sommes, la dernière étape de la journée, la fameuse finale tant espérée, tant attendue. Et nous allons jouer une autre paire de jeunes séniors bien costaude qui a réalisé un parcours impeccable malgré deux derniers matches très accrochés. Quentin, D8 en Simple et P10 en mixte associé à Hélène, D9 en Mixte, viennent du club de Saint-Germain-lès-Arpajon et sont par conséquent coachés par Carlos qui m'a battu en finale du simple il y a deux jours.. C'est donc une revanche pour moi face à un adversaire ASSGABAD et je ne compte pas laisser échapper deux finales un même week-end !

Nous rentrons parfaitement dans le match en prenant rapidement les devants pour mener d'entrée 5-0. Cependant, cette domination est de courte durée car nos adversaires se réveillent. Quelques accélérations bien tranchantes de Quentin et des volants bien défendus par Hélène nous surprennent et nous nous retrouvons menés à la pause 11-10, sur une mauvaise dynamique. Je suis poussé sur mon revers en fond de court pour ensuite être sèchement débordé côté coup droit par des frappes croisées rapides et précises. Les attaques de Quentin sont très efficaces et je ne suis pas encore suffisamment habitué à ses offensives pour être dessus. Quasiment tout est joué sur moi et Julie ne peut intercepter aucun volant. La situation est difficile et nous sommes en proie au doute. Nous tâchons de nous reprendre mais malheureusement, ce premier set file en notre défaveur. Nous perdons 21-17, dur dur !

Allez, encore une fois, rien n'est perdu, nous sommes largement capables de revenir dans le coup. Erwan nous donne quelques indications précieuses mais je pense savoir que faire pour prendre le dessus. Je n'ai pas été suffisamment incisif et surprenant au premier set mais je ne laisserai pas filer les opportunités lors de la manche suivante. L'adversaire est fort mais loin d'être imprenable et je suis bien motivé à lui en faire voir de toutes les couleurs.

Là encore, nous démarrons idéalement en menant à nouveau 5-0. Évidemment, la série prend fin et nos adversaires reviennent progressivement un peu au score mais cette fois, nous basculons bien en tête à la pause et avec un peu de marge. Sur toute la suite du set, les débats s'équilibrent. Julie et moi parvenons à préserver cet avantage que nous avons construit en début de manche. Point après point, nous grappillons pour nous rapprocher de la fin du set. Nos adversaires réagissent et continuent de nous mettre la pression mais nous résistons bien et cette fois, Julie a plus de volants à jouer. Nous construisons davantage nos points, je varie plus, amortis, volants tendus, smashes croisés et décroisés. Nous sommes moins prévisibles et nous réussissons à recoller à une manche partout, 21-16 ! C'est parti pour la belle. Il va falloir s'arracher mais nous pouvons le faire !

Tactiquement, nous commençons à prendre le dessus. Physiquement, je suis très bien, je m'arrache sur tous les volants et je remets tout ce que je peux remettre. De temps en temps, je me fais déborder par de belles offensives adverses mais globalement, je suis bien dans le coup. Julie, elle, assure bien au filet. Elle n'est pas infranchissable mais elle a pris l'ascendant sur Hélène. Outre quelques services un peu manqués qui nous mettent en difficulté, nous sommes aussi assez propres dans ce secteur de jeu, ce qui nous permet de nous concentrer sur le reste et de prendre le jeu à notre compte.

Ainsi, nous dominons le début du troisième set comme il faut, menant 11-7 au changement de côté. Nous ne devons rien lâcher, nous la tenons cette finale et cette victoire ! Point après point, nous allons chercher les coups gagnants et nous provoquons les fautes directes adverses. Nous parvenons à garder notre avance et finissons même par l'accentuer avec de nombreux coups gagnants pour conclure. J'en mets quelques-uns consécutivement, réalisant une bonne série puis c'est Julie qui assure les derniers points et nous offre la victoire, 21-15 !

Nous l'avons fait, nous l'avons gagné ce tournoi D9/P. 7 matches, 7 victoires avec de bien belles rencontres, des scénarios assez tendus, stressants mais une vraie montée en puissance tout au long de la journée pour une fin parfaite !

Merci à Jérémy pour les photos !

Merci à Jérémy pour les photos !

Demandez le programme...

 

Sur la lancée de ce super week-end de Badminton, ne changeons pas tout de suite de discipline.. !

Vendredi 18, je vais participer à mon premier inter-club officiel avec mon club, le Badminton Club de Croissy-Beaubourg. Nous nous déplaçons à Evry-Grégy à partir de 20h30 pour la première journée du championnat, en Division 2 – Groupe 2 des interclubs départementaux masculins. Je ferai le Simple 1 et le Double 1 associé à Ludovic avec qui je suis allé en finale D8/D9 au tournoi de Fontenay en mai dernier.

Dans la foulée, dimanche, je serai au Châtelet-en-Brie avec mon partenaire habituel de Double Hommes, Damien. Nous jouerons en D8/D9 au Tournoi des Chats. Cela s'annonce chaud mais nous comptons bien y faire quelque chose.

Enfin, nouvel inter-club dès lundi 21 avec un déplacement à Champs-sur-Marne cette fois. Une équipe remaniée mais le même programme pour moi, le Simple 1 et le Double 1 avec Ludovic !


 

Ça promet !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents