Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[06/11/2016] OFF de la Colline d'Élancourt

Publié par David Gueudet sur 6 Novembre 2016, 15:57pm

Catégories : #COURSE À PIED

[06/11/2016] OFF de la Colline d'Élancourt[06/11/2016] OFF de la Colline d'Élancourt

OFF Kikouroù 

Les 6h de la Colline d'Élancourt (78)

Épisode 2 - La Revanche

 

Le 10 janvier dernier, je découvrais Elancourt et sa fameuse Colline à l'occasion de la première édition de ce fameux OFF de 6h00. 5h00 à tourner dans la boue sur un terrain bien glissant pour 18 boucles d'un tracé très exigeant imaginé par des habitués du lieu. 

Ce 06 novembre, une deuxième édition est organisée à un mois de l'Origole. Initialement, cela s'avère donc être une bonne session de préparation à cette course aussi pour moi donc je m'engage évidemment d'autant que l'ambiance des off est toujours géniale et que de nombreuses connaissances devraient être de la partie. Finalement, pas d'Origole pour mois début décembre puisque le Relais est annulé mais peu importe, c'est l'occasion d'aller s'amuser sur un parcours costaud et de retrouver du monde !

Accessoirement, je participe le samedi soir, veille de off, aux Carrières by Night. 21 kilomètres et 370 mètres de dénivelé positif en nocturne à Mondeville (91) [récit en ligne également]. Mais allez, je n'ai pas couru depuis les Fauvettes début octobre, je peux me permettre cela, au beau milieu de 2 mois chargés en tournois de Badminton.

Me voilà donc à Elancourt ce dimanche matin, sur les coups de 09h00. Directement, je reconnais de nombreux kikoureurs sur place. Préparation express, je vais courir avec mes Kiprun Trail, un pantalon collant long, un tee-shirt collant à manches longues et le tee-shirt Kikouroù. Pour les premiers tours, j'ajoute une épaisseur en haut. J'enfile aussi mes gants et je finirai avec la casquette Kikouroù. Il fait plutôt beau, ça chauffe bien dans les montées et quand le soleil tape mais globalement, il ne fait quand même pas très chaud.

Au sommet de la Colline, photo par Bart

Au sommet de la Colline, photo par Bart

Nous sommes une trentaine à prendre part au off, de niveaux tres différents. Beaucoup d'entre nous préparent l'Origole, souvent le 110 kilomètres. Une fusée jaune prend bien vite les devants, Nicolas Duhail, vainqueur notamment du 80 kilomètres de l'Eco Trail, rien que cela. Derrière, Alex alias JCDuss envoie bien aussi car il ne reste que 3h00. Puis tout un tas de kikous. Il y en aurait trop à citer, je ne veux pas en oublier si je commence à faire une liste donc je m'abstiens.

Personnellement, je me lance pour 5 premiers tours à allure assez soutenue. Pas de repos, je tiens un rythme correct de marche dans les deux montées bien raides de la Colline. La première se fait en un temps depuis la "base vie", nous montons directement sur le haut de la Colline par une montée sèche (photos de début d'article). Ensuite, nous prenons à droite, descendons légèrement mais prenons le single sur la gauche. Une descente assez nette à travers les arbres, gare aux feuilles. Petit plat sur le bas après un virage à droite puis nous reprenons une courte descente sur la gauche. Qui dit descente, dit forcément montée donc l'on remonte en parallèle de la descente puis nous attaquons la deuxième partie de l'ascension vers le sommet de la Colline. Enfin, une fois en haut, nous passons devant la montée sèche et croisons donc les autres coureurs présents sur le parcours et nous continuons en direction de la descente finale, bien raide. Elle était très glissante en janvier dernier. Aujourd'hui, cela va, il y a moins de risques de chutes donc c'est moins dangereux. Du coup, je la dévale chaque fois, à mon rythme. Dernière petite remontée sur un chemin qui nous mène ensuite jusqu'au point de départ. Et c'est reparti pour un tour !

A l'aise en descente, je m'y fais plaisir. Je subis davantage les montées mais pendant la première heure, je suis plutôt en jambes. Sur les très courtes portions plates, je relance. Globalement, je gère bien la boucle, moins vite que les plus rapides bien sur mais cela va.

A l'assaut de la Colline avec Christian, photo par Soffian

A l'assaut de la Colline avec Christian, photo par Soffian

Après ces 7 kilomètres à bien envoyer, je décide de me poser un peu, de boire et de m'alimenter. Je calme le jeu et j'entre plus en gestion, dans le but de tenir le plus longtemps possible, 6h00 ? J'y crois mais je sais que j'aurai du mal. La boucle n'est longue que d'1,4 kilomètres mais se compose d'un dénivelé positif et négatif de 125 mètres. Mine de rien, cela tire. Encore plus avec une course dans les jambes de la veille au soir. Je fais le malin mais cela ne va pas durer.

Je repars cette fois avec Christian alias Bubulle qui a fini juste derrière moi au Trail du Viaduc des Fauvettes (non, ce n'est nullement par plaisir que je le reprécise voyons). Nous faisons un tour complet ensemble puis un deuxième durant lequel celui-ci décidé de ne faire que marcher donc je finis par le lâcher en descente. Progressivement, je perds nettement en efficacité en montée et les relances deviennent plus difficiles sur le plat.

J'aborde dorénavant bien différemment le off en ne partant pas seul sur chaque boucle mais toujours bien accompagné, par Bertrand alias Bert, par Olivier alias Baboon ou encore avec Soffian, Sabine (qui nous mine en montée mais que nous distançons en descente). Nicolas Duhail nous double de plus en plus vite. Nous avons à peine le temps de finir 2 tours qu'il en achève 3.

Je croise aussi souvent Gilles alias catcityrunner, Jean-Luc alias Tonton Trailer, Mag, Caroline, Patricia, Bart, Patrick venu au ravitaillement malgré son forfait sur douleur (et dont 3 élèves assurent la surveillance des affaires, la tenue de la table de comptage des tours et le ravitaillement notamment). Mais aussi Franck, Nathalie, Sophie, Marie-Laure, Alex alias JCDuss, Robing, Thierry, Bruno (qui a filmé le départ au drone, lui qui a réalisé un superbe clip de la première édition), Étienne, Christian (un deuxième alias bottle !) ou encore bien d'autres que j'oublie dont les Gaulois si je ne m'abuse ! On est quand même nombreux à tourner ! Ambiance très conviviale tout en produisant un effort tout de même non-négligeable.

 

Allez, je boucle un treizième et dernier tour et je reste raisonnable, je m'arrête là. 18,2 kilomètres et 1625 mètres de dénivelé positif, ce n'est pas énorme mais je n'ai pas envie de subir les boucles, si le plaisir disparait, ce n'est pas bon ! Les jambes tirent un peu et surtout, je fatigue. Un vrai plaisir que de partager avec ces personnes que j'apprécie de revoir chaque fois mais je stoppe au bout de 3 heures, inutile d'en faire trop. J'aurai bien d'autres occasions de participer à des off du genre, tout du moins je l'espère. Par contre, il y a de la route pour venir, 50 minutes environ mais pas de circulation sur le périphérique le dimanche à ces heures-là donc ce n'est pas trop désagréable.

Merci aux organisateurs et aux participants, c'était génial !

Merci particulier à Bart, Patrick et Soffian pour les photos.

Vendredi prochain, tournoi de Badminton donc j'en garde dans les jambes car d'autres échéances suivront. Et forcément, vivement le prochain OFF, toujours de bons moments et de vraies bonnes prépas physiques.

Photo par Patrick... alors oui, on ne fais pas QUE courir^^

Photo par Patrick... alors oui, on ne fais pas QUE courir^^

S'hydrater reste primordial, photo par Soffian

S'hydrater reste primordial, photo par Soffian

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents