Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[29/05/2016] FOULÉES DE NOISY-LE-GRAND

Publié par David Gueudet sur 29 Mai 2016, 13:07pm

Catégories : #COURSE À PIED

Photo publiée par l'organisation pour les résultats

Photo publiée par l'organisation pour les résultats

Introduction & Historique personnel sur 10KM

En 2015, j'avais préféré participer aux 15 kilomètres de la foulée verte de Marolles-en-Brie. Cette fois, me voilà bel et bien au départ des 10 kilomètres des foulées de Noisy-le-Grand. Mais pourquoi donc ? Sur le papier, cette course n'a rien pour m'attirer outre son positionnement géographique (c'est proche, ça change des trails plus éloignés !). En effet, je n'aime pas les courses sur route, 100% bitume. Je ne suis pas non plus fan des courses avec deux boucles identiques, sans paysage particulier. Je ne suis pas un coureur de 10 kilomètres car courir vite longtemps, ce n'est pas mon dada. Mais le challenge du 10 kilomètres me plaît quand même ! En fait, c'est pour moi le meilleur moyen de savoir si je suis plutôt en forme ou non, en ne prêtant pas attention qu'aux sensations mais en se repérant à un temps sur une distance identique.

Avant ce jour, j'ai participé à neuf courses d'environ 10 kilomètres. J'ai commencé par la course des Jonquilles au Mée-sur-Seine le 29 mars 2015 avec un chrono de 48'13. Cependant, le parcours faisait un peu plus de 10 kilomètres, en forêt et avec des conditions peu favorables. Une semaine plus tard, j'ai réalisé 46'07 aux foulées Belleusiennes, sur un parcours plus favorable mais avec une belle bosse à franchir à deux reprises. Ma première vraie référence est donc mon chrono aux foulées de Bussy à la même période l'an dernier : 43'39 le 16 mai sur un parcours très plat en deux boucles. Par la suite, j'ai réalisé 45'06 aux foulées estivales de Torcy le 02 août mais avec là encore quelques côtes à franchir deux fois.

Mon record sur la distance, je l'ai réalisé le 04 octobre 2015 à Vincennes avec un temps de 41'59 lors de l'Odyssea Paris duquel je me suis élancé en première ligne devant 17000 coureurs. Enfin, en 2016, j'ai participé à deux courses sur ce genre de distances mais elles ne sont certainement pas à prendre en comparaison puisque le 03 avril, je courais le 10km des foulées longperroises avec Sothéa en récupération du 3250m (49'18 peu significatif, avec des côtes à franchir en plus). De même, le 30 avril, je parcourais la Course des Têtards, un trail avec un peu de dénivelé, en nocturne, en enchaînement du 30km fait le matin-même et dans des conditions assez boueuses. J'y ai fait un bon classement avec de très agréables sensations mais le chrono n'est là encore pas significatif (55'12).

En bref, mon podium de performances sur 10km est le suivant : Odyssea (41'59) - Foulées de Bussy (43'39) - Foulées de Torcy (45'06). Concrètement, dans un état de forme optimal, je dois pouvoir améliorer ma deuxième performance et sur un parcours favorable, je peux aller titiller mon RP. Mais aujourd'hui, ma seule ambition est d'essayer de passer sous les 45 minutes. La veille, j'ai fait une trentaine de kilomètres de vélo avec variation d'intensité (aller-retour solo à Chelles et séance VTT enfants) puis 1,4 kilomètres en piscine avant de me donner lors d'un challenge en OFF sous la forme d'un Mud Relais à l'américaine. Sans compter que couché vers 01h30, la nuit n'a pas été très longue, je n'imagine pas être en condition pour réaliser une quelconque performance.

La course

C'est donc dans ces conditions que me voilà engagé sur le 10 kilomètres des foulées de Noisy-le-Grand ce dimanche matin. Le temps est gris mais non-pluvieux et la température quasiment idéale, une quinzaine de degrés. Je suis évidemment équipé de mes classiques Asics Gel-emperor 2, de mon short collant et de mon t-shirt Oxy Trail vert avec d'accroché le dossard n°243. Nouveauté en revanche, la casquette Kikouroù vissée sur ma tête.

Peu après 09h30, la course s'élance. J'ai l'impression d'avoir bien récupéré des efforts de la veille. Je ne suis pas en super forme mais je devrais pouvoir faire une course correcte. Je pars à une allure assez rapide, profitant d'une première petite descente à l'issue d'un léger faux-plat. Le parcours, ce n'est que du bitume avec un enchaînement de lignes droites très larges. Nous courrons sur la route qui est fermée à la circulation, c'est idéal pour avancer à sa vitesse. Cela ne me convient pas d'ordinaire mais mes sensations me permettent de bien avancer donc les kilomètres passent plutôt bien. D'ailleurs, je préfère ce parcours à celui de Bussy. Les deux organisations de course sont impeccables mais j'apprécie mieux le circuit de Noisy-le-Grand. Il y a un peu plus de virages mais aussi un peu plus de faux-plats. Avec une bonne dynamique, les montées passent bien tandis que les descentes sont agréables. Cela reste globalement très plat mais c'est plus sympa pour moi.

Au fil des kilomètres, rien ne me gêne. Je ne suis pas en mesure d'accélérer mais je parviens à garder constamment mon rythme. Sur certaines portions du milieu et de la fin de course, nous croisons soit la tête de course (c'est assez spectaculaire), soit tout le peloton qui se situe derrière nous (qu'est-ce que je trouve cela motivant de se dire que si l'on maintient notre cadence, tous ces coureurs ne reviendront pas sur nous !). Je me surprends à poursuivre toute la course sans jamais baisser d'allure, en gardant la même intensité et ainsi les mêmes coureurs autour de moi. Évidemment, certains me doublent car partis prudemment et/ou finissant fort mais cela s'équilibre avec ceux que je dépasse moi-même, tous ceux ayant un petit coup de mou. Et je reste bien à proximité des coureurs qui sont dans le même rythme que moi.

Au final, une course finalement très linéaire, sans rien de spécial à raconter mais quel plaisir que d'avoir de bonnes sensations alors que je ne m'attendais pas du tout à pouvoir gérer si bien la course. Mon allure n'est pas exceptionnelle, loin de la tête de course, mais sans aucun entraînement spécifique, je suis très agréablement surpris de conserver ma vitesse tout le long des dix kilomètres, sans ressentir le moindre soucis physique, en étant bien dans la tête et en gérer bien mon souffle.

Résultat

Je finis dans ces conditions, sans trop puiser dans mes ressources mais avec la satisfaction d'avoir fait la course que je n'imaginais pas faire, tout en gestion et en bonnes sensations. En comparaison avec l'an passé où j'avais fait 43'39 sur le parcours très roulant de Bussy, je me considère en bon état de forme en réalisant aujourd'hui 42'22 sur le parcours de Noisy-le-Grand ! Mon deuxième meilleur temps sur 10KM à seulement 23 secondes de mon RP réalisé à l'Odyssea. Je finis à la 60ème place sur 462 arrivants. Et je termine sur le podium de ma catégorie, 3ème espoir, de façon assez inespérée d'autant plus que j'avais remarqué avant la course que nous étions 8 ou 9 engagés sur la distance. Le 1er finit en un peu plus de 38 minutes et le deuxième en un peu plus de 40 minutes. Une médaille qui fait franchement plaisir.

Et maintenant...

Eh bien dans ses jours, rebelote puisque je serai de nouveau au départ d'un 10 kilomètres mais dans des conditions différentes puisque le départ des 10 Bornes de la Saint-Médard sera donné à 20h00 à Brunoy (91). Le lendemain, tournoi de Badminton à Thiais (94) avec une convocation pour 07h30...

Puis, en course à pied, je vais poursuivre avec le Castor Fou (24km le 11 juin) et le traditionnel Oxy Trail (13km le 26 juin) avant mon objectif de l'année, la Montagn'Hard (60km 5000mD+ le 02 juillet) ! Plus qu'un mois avant d'attaquer ce sacré morceau dans les Alpes...

Souvenirs à gauche et une tête qui dépasse au départ à droite (photo par Michael Barrera)Souvenirs à gauche et une tête qui dépasse au départ à droite (photo par Michael Barrera)

Souvenirs à gauche et une tête qui dépasse au départ à droite (photo par Michael Barrera)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents