Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[07/11/2015] CARRIERES BY NIGHT

Publié par David Gueudet sur 7 Novembre 2015, 22:08pm

Catégories : #COURSE À PIED

[07/11/2015] CARRIERES BY NIGHT

Après le bref tournoi de Badminton de la semaine passée, reprise de la course à pied ce jour deux semaines après les 21 kilomètres de Pézenas. Ce week-end, je m'engage pour la première fois dans deux courses chronométrées. L'état de forme physique est OK, le corps a bien récupéré des efforts consentis en octobre. En revanche, je suis enrhumé depuis un peu plus d'une semaine, rien de très gênant mais c'est fatigant. Je reviens donc à Mondeville avec l'ambition de faire mieux qu'au Cul d'Enfer, sans véritable objectif avoué, si ce n'est de prendre du plaisir, de ne pas me pénaliser pour la course du lendemain et de tester pour la première fois la lampe frontale sur une course, qui plus est longue de 21 kilomètres. Mais en fait, j'ai évidemment l'ambition de faire un podium en espoirs si possible et au fil du temps, je vais espérer faire un meilleur chrono que fin août, dans le même coin et sur la même distance (2h02 au cul d'enfer).

J'arrive à Mondeville de bonne heure, vers 15h15, je suis le premier à se stationner sur le parking prévu pour l'occasion et le deuxième à retirer son dossard, dans la salle polyvalente. Ça tombe bien, j'ai le dossard numéro 2 ! Inscrit très tôt, j'ai hérité de ce petit dossard. Je récupère dans le même temps le t-shirt offert et je retourne me préparer à la voiture, avec 2 heures devant moi. J'aime bien arriver en avance pour profiter de l'ambiance d'avant course et me préparer tranquillement. De plus, la météo est idéale, même si mon rhume m'empêche un peu d'en profiter : beau temps, 22-23°C dans l'après-midi... Le 07 novembre !!

En amont du départ de la course, il nous est conseillé de la prudence sur cette course nocturne étant donné que la veille, il a pas mal plu, que les bois sont humides et que les feuilles recouvrent le sol tout le long du tracé puisque c'est de saison, elles sont tombées des arbres ! À 17h20, Arnaud, membre du forum Kikourou et coureur que j'ai rencontré lors du Trail du Viaduc des Fauvettes, me rejoint sur la ligne de départ, nous discutons tranquillement et dix minutes plus tard, c'est parti pour les 21 kilomètres des Carrières by Night ! Le plateau est relevé et le record de partants est battu, 635 ! Je sais que nous sommes au moins 2 espoirs au départ de la course. En revanche, je pensais encore la veille que nous serions au moins 4 mais les catégories d'âge connaissent leur changement le 31 octobre donc à ce jour, les coureurs nés en 1993 ne sont plus espoirs !

Le début de la course est, comme toujours à Mondeville, rapide. En effet, nous partons à côté de la salle polyvalente pour ensuite courir 2-3 kilomètres au milieu des champs, sur terrain plat. C'est assez ennuyant mais ça part vite et cela étire bien le peloton, d'autant que nous ne sommes pas sur du bitume. Nous entrons ensuite dans les bois où la course se lance vraiment. Les premières difficultés apparaissent. Malgré un démarrage à une allure plutôt intense, cela bouchonne sur la première d'entre elles : 100 marches, dans les bois ! Nous alternons ensuite entre petites cotes, singles, phases de plat. Le parcours est assez exigeant, dynamique avec pas mal de relances et agréable, on ne s'y ennuie pas et les kilomètres défilent. En revanche, ce n'est pas très technique même si par endroits, nous avons des rochers et troncs à éviter. Il faut aussi se méfier des pierres et racines surtout qu'elles sont parfois recouvertes de feuilles. La gadoue est aussi présente à certains passages. Rien de très dangereux mais prudence car il y a tout de même largement de quoi se faire de belles gamelles, surtout de nuit.

Dans la deuxième partie du parcours, nous attaquons un enchainement de difficultés (les 7 coteaux d'après ce que j'ai compris). Plusieurs cotes avec des passages assez raides de temps en temps. Les meilleurs ne font que courir mais pour moi et tout de même bien d'autres, c'est le moment de marcher, ce qui me permet de m'hydrater grâce à mon sac à eau rempli d'un litre d'isostar à l'orange. Entre chaque côte, une descente qui permet de relancer, un poil de plat et ça repart ! Assez dur mais très plaisant. Finalement, je me retrouve à nouveau à travers champs en n'ayant pas vu défiler les kilomètres. En revanche, les 2-3 kilomètres de ce final sont comme au Trail des Moulins et comme au Cul d'enfer, assez affreux ! Certains accélèrent, d'autres comme moi n'apprécient pas du tout cette partie mais je conserve mon allure et me motive pour terminer sur cette lancée, pas grandiose mais correcte. Je me laisse doubler par quelques coureurs, comme depuis le début de la course, sans chercher à accélérer, inutile de puiser dans mes ressources en l'absence d'un enjeu réel et avec ce qui m'attend demain.

Au final, je boucle la course en 2h00'56 (mieux qu'au Cul d'enfer, mission accomplie !). Je finis à 7 minutes d'Arnaud et à moins de 5 minutes de Luc, premier espoir. Je suis personnellement deuxième espoir, sûrement sur 2, ce qui n'est pas folichon mais me satisfait tout de même car bien que nous soyons souvent peu de jeunes à prendre le départ, terminer les courses avec des temps raisonnables est à mes yeux une bonne preuve de mérite, même si bien sur, plus de concurrence donnerait plus d'enjeu et de lumière sur ces podiums. Je termine 171e au scratch sur plus de 600 arrivants (édit : 624 enregistrés, et 4 espoirs finalement [les deux autres en 2h39]).

En bref, une première nocturne encourageante, la motivation est optimale. Un seul petit hic physique, j'ai parfois ressenti une gêne au genou droit, sans doute due aux impacts sur le sol sur cette course de nuit où les repères changent, avec des descentes parfois rapides. Et puis bon, avant la course, j'ai cogné ce même genou sur la molette de la vitre arrière de ma voiture en me préparant... Pas grand chose mais j'ai quand même une petite marque que je n'ai découvert qu'une fois de retour chez moi^^

Rendez-vous demain pour le Relais du Tremblay, une course à 3 qui se déroule dans le Parc du Tremblay à Champigny-sur-Marne. Le principe est assez simple mais sympa avec une boucle de 4 kilomètres à parcourir. Le premier relayeur (moi-même en l'occurrence) démarre en la courant deux fois (donc 8 kilomètres), le deuxième fait un tour (4km pour Arnaud, cité précédemment, qui a rejoint notre équipe suite au forfait de Patrick, un camarade de course blessé) et le troisième fait de même (Sothéa, ami de Patrick) avant que nous ne terminions ce relais avec une dernière boucle à parcourir tous les trois ensemble. Nous serons l'équipe 11 donc je porterai le dossard 111, Arnaud le 112 et Sothéa le 113. Un défi sympa et motivant, nous allons essayer de faire une belle perf' ! Par contre, dur dur d'endosser le rôle du premier relayeur avec 12 kilomètres à faire à fond le lendemain d'une course, mais c'est un bon test !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents