Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[30/08/2015] CUL D'ENFER

Publié par David Gueudet sur 30 Août 2015, 13:08pm

Catégories : #COURSE À PIED

[30/08/2015] CUL D'ENFER

Deux semaines après les 31 kilomètres du Trail des Fantômes, me revoilà en course pour 21km dans l'Essonne, à Mondeville. Retour dans le 91 après l'Evry Trail Urbain, le Castor Fou et le Trail des Moulins (au même endroit qu'aujourd'hui). Cette fois, c'est le Cul d'enfer et ses 400m de dénivelé positif environ qui m'attend ! Après un mois d'août chargé (surtout niveau boulot), j'espère correctement figurer, sans partir avec un réel objectif.

Ce dimanche 30 août, nous sommes près de 800 à prendre le départ de cette course, sur un nouveau parcours tracé à l'occasion de cette seizième édition. Il fait déjà plus de 20°C au moment du départ, à 9h30 tandis que 32°C sont annoncés pour l'après-midi. Le soleil est au rendez-vous, nous allons avoir chaud ! Je suis placé à moins de 10m de la ligne de départ mais le peloton prend toute la largeur et de nombreux coureurs se placent à l'avant en dernier instant.. Donc je pars assez loin. J'arbore comme à l'accoutumée mon t-shirt Oxy Trail vert, mon cuissard, mes chaussettes de Trail et mes Supernova Riot 6. J'ai bien sur une casquette sur la tête et un peu plus d'un litre d'isostar à l'orange dans mon sac à eau vues les conditions. Il me reste aussi un gel booster Cola non-utilisé en Belgique, je le prendrai vers la mi-course. Enfin, je porte le dossard 118.

C'est parti pour le Cul d'Enfer, un poil après 9h30. Le démarrage est lent tant il y a de monde devant. Du temps avant de passer la ligne de départ, idem avant de courir et idem avant de pouvoir vraiment dépasser tous ces coureurs qui partent doucement. Les quatre premiers kilomètres sont plats et en plein soleil, dans les champs de Mondeville. Ce n'est que vers le 5e kilomètre que nous retrouvons la forêt et son ombre appréciable. Premier single en file indienne, il y a toujours beaucoup de monde devant et première descente technique. Ensuite, nous attaquons les difficultés du parcours. Je marche en montée, je relance ensuite. Les sensations ne sont pas top mais pour le moment, cela va. Aux ravitos, je prends un peu de coca, un morceau d'orange également, cela fait du bien. Les kilomètres passent, les cotes aussi, généralement bien rudes. Pas beaucoup de difficultés à passer mais elles sont exigeantes, la chaleur ne rend pas la chose évidente et mes jambes ne répondent pas très bien, surtout à partir du 14e kilomètre où je suis dans l'incapacité de relancer.

Je ne saurai décrire le parcours de façon détaillée étant donné que j'ai plus subi le tracé qu'autre chose. Il y avait des singles sympathiques, beaucoup de forêt, ce qui est agréable, des montées bien raides souvent suivies par du plat (cassant) et des descentes assez techniques, avec des cailloux mais pas dangereuses à l'extrême. Le parcours est plutôt sympa mais aujourd'hui, j'ai du mal à en profiter. Nouveau coup de barre vers le km 16/17 avant de faire un bout de chemin en discutant avec un monsieur dans le dur. Cela me permet de me reprendre un peu, en y allant tranquillement, en gérant mon allure. Dernière montée au kilomètre 18 avant de faire 2km de plat solides dans une partie que je déteste, à travers champ. Je me motive en ayant en point de mire deux jeunes qui pourraient être de ma catégorie. Peu à peu, je grignote la distance qui me sépare d'eux. Cela me rebooste jusqu'au bout, je recolle progressivement alors que j'étais à 30 bonnes secondes derrière avant d'attaquer cette portion finale à travers champs, toujours en plein soleil, comme en début de course. La fin est en forêt, j'accélère nettement et je double mes concurrents désignés dans un sprint final engagé, peu importe la fatigue, les jambes et les obstacles. Je finis sur une bonne note cette course où j'ai clairement longtemps été dans le dur !

Au final, je finis les 21.1 kilomètres en un peu plus de 2h02, vers la 200e place sur un peu moins de 800 partants. Je suis deuxième espoir à 5 minutes du premier. Un résultat plutôt décevant mais correct à la vue des conditions de ma course.

Une ampoule (cela faisait longtemps), des départs de crampe après course, un peu de douleurs aux genoux et j'ai eu chaud ! Beaucoup d'hydratation pendant et après la course. Ce 30 août, j'ai eu bien du mal.. Mais je garderai un bon souvenir de ce cul d'enfer tout de même. Vivement le 11 octobre pour mon retour dans l'Essonne avec le Trail du Viaduc des Fauvettes. En vérité, je reviens en Essonne dès samedi pour la nuit des laveuses mais il s'agit d'une course sans chrono ni classement donc ce sera juste pour tester la frontale et découvrir Coudray Montceaux.

Photos prises par Elise : http://nezou.net/elisephoto/Accueil.htmlPhotos prises par Elise : http://nezou.net/elisephoto/Accueil.html

Photos prises par Elise : http://nezou.net/elisephoto/Accueil.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents